• Comment que ça marche ?

On passe aux performances en jeu. On a vu dans le protocole qu'on avait utilisé une RTX 2060 Strix signée ASUS et une RTX 2080 Ti FE afin de voir ce que ça donne et quels impacts sur les images par seconde pouvaient avoir le Raytracing, le DLSS ainsi que le FXAA. Les définitions sont 1920x1080 et 3440x1440, nous avons zappé le 2560x1440 car trop proche de l'UWQHD. 

 

• 1920 petits points x 1080 autres pas plus gros !

En FHD, nous avons séparé les deux cartes sur les graphiques. Vous constatez que sans RT, les deux cartes offrent les mêmes performances, en effet le jeu semble bel et bien bridé à 120 images par seconde. Avec FXAA, les 1% d'images par seconde les plus bas montrent une moyenne très haute, ce qui implique qu'il n'y a pas de yoyo dans le framerate, les 0.1% indiquent que dans les cas les plus sévères, le jeu ne se casse pas la pipe. Avec DLSS, les moyennes ne bougent presque pas, sauf les 0.1% qui sont bien remontés, on peut dire qu'on a un framerate quasi idéal. Dès qu'on met du RT, ça dégringole surtout quand on conserve le FXAA, et ça concerne principalement les 0.1% Low. La RTX 2060 l'encaisse forcément moins bien. Lorsqu'on ajoute le DLSS, la RTX 2060 reprend des couleurs et offre des performances tout à fait excellentes, puisque la moyenne générale se situe à 90 ips, et les 0.1% Low à 58.3. 

 

Quant à la RTX 2080 Ti, le FHD ne lui pose pas de souci, le DLSS ne se démarquant du FXAA uniquement par le 0.1% Low, c'est-à-dire qu'il n'y a pas ou plus de grosses chutes observées, occasionnant une saccade qui peut être désagréable, surtout dans un contexte de moyenne si élevée.

 

 

 

• Mais 3440 pixels par 1440, ça fait vachement plus !

On monte d'un cran et on ajoute quelques pixels supplémentaires. En regardant la RTX 2060, pas spécialement taillée pour l'UWQHD (déjà que selon les jeux le WQHD est compliqué), on observe que le DLSS est bénéfique à tous les niveaux. Il monte les moyennes, les 1% et 0.1%, ce qui signifie qu'il évite à la carte de faire le yoyo, celui qui occasionne le stuttering. Et du coup, même en 3440x1440, le RT est jouable largement avec DLSS, surtout si vous avez un moniteur à rafraîchissement variable, G-Sync de préférence pour sa valeur basse de déclenchement.

 

La RTX 2080 Ti offre avec RT seul et FXAA le même niveau de perf que la RTX 2060 en RT + DLSS. Et avec DLSS, ses performances sont impeccables, et sans grand écart entre le 0.1% Low et les moyennes. Donc on peut conclure les observations par un jeu qui mouline très bien, sous UE4, finalement comme Deliver us the Moon.

 

 



Les 4 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !