COMPTOIR

• Verdict

Alors que penser de cette seconde carte s'appuyant sur Fiji, à savoir la R9 Fury ? Après une prestation correcte mais sans plus de la première itération de ce nouveau GPU, on était en droit d'espérer une carte certes un peu moins performante, mais plus attrayante en termes de ratio performances/prix. En définitive seul le premier point est tenu puisque le second n'évolue que très peu, la Fury ne fait finalement que baisser le ticket d'accès à Fiji, c'est tout de même bienvenu. 

 

Sapphire R9 Fury Tri-X OC

 

Bien sûr, tout ne se limite pas au ratio performance/prix, qui plus est dans le segment Enthusiast, reste que c'était un peu la marque de fabrique de la société de Sunnyvale et cette évolution dans l'approche du marché par le constructeur, ne manquera pas de déstabiliser certains afficionados de la marque. Mais après tout pourquoi pas, NVIDIA propose bien des solutions haut de gamme onéreuses, pourquoi AMD ne le pourrait-il pas ? Pour cela il faut non seulement proposer des produits performants, mais aussi leur ajouter de la valeur par une finition exemplaire. On pestera à ce sujet sur le fail lié aux pompes siffleuses mais aussi l'étage d'alimentation couineur du design de référence que l'on retrouve malheureusement sur la Sapphire Fury Tri-X. C'est d'autant plus dommageable que la réalisation de son partenaire privilégié était excellente avec des températures sous contrôle associées à un niveau sonore excellent ! Bref du grand art que ce dissipateur bêtement entâché par un Coil Whine clairement excessif.

 

fijiC'est un peu le mal d'AMD ces dernières années : des produits allant de corrects à excellents mais malheureusement bien souvent victimes d'une bourde évitable qui jette le discrédit, bien souvent à tort ou tout du moins de manière exagérée du fait d'une communication désastreuse. Mais revenons à nos moutons ou plus précisément à la R9 Fury. Cette dernière a le mérite comme nous l'indiquions d'abaisser le ticket d'entrée de Fiji, toutefois elle souffre d'une double concurrence. En premier lieu celle des cartes à base d'Hawaii qui ne sont pas si éloignées en termes de performances et pourtant bien plus accessibles. La communication d'AMD n'aide d'ailleurs pas (encore et toujours), puisque l'argument des 8 Go de mémoire embarquée avancé pour les 390 face à la concurrence se retourne de fait contre un Fiji limité à 4 lui aussi. En second lieu, les 980 alternatives sont généralement un peu moins chères, bien plus économes en énergie et disposent d'une marge d'overclocking supérieure. Pour autant la R9 Fury Tri-X OC ne manque pas d'atouts du fait de l'excellence de sa conception, reste à voir si ces derniers contrebalanceront aux yeux des acquéreurs potentiels, les points évoqués à l'instant.

 

 

• Sapphire R9 Fury Tri-X OC

Comptoir d'argentAvec un prix en boutique de 599 €, la carte de Sapphire n'est pas ce que l'on peut appeler bon marché. Elle reste tout de même 50€ moins chère que sa concurrente en provenance d'Asus et qui ne semble pas disposer d'un refroidisseur aussi efficace, reste à voir si elle est par contre épargnée par le coil whine, insupportable pour certains. La version "non overclockée" de Sapphire se négocie aux alentours de 575 € voire parfois sous les 550 € lors d'opérations ponctuelles. Sachant qu'elle reprend les caractéristiques de sa jumelle hormis au niveau du petit overclocking par défaut (moins de 3% de gain en pratique) il parait plus pertinent de craquer pour cette dernière lors d'une offre pour qui désire s'offrir une Fury. L'alternative verte prendra la forme d'une GTX 980 personnalisée pour un tarif similaire (Monsieur le caméléon, à quand un effort à ce niveau car le coût de production d'une 980 est loin de celui d'une Fury !), mais la plus grosse incertitude quant à la pertinence de l'achat proviendra davantage d'une carte basée sur Hawaii. En sacrifiant quelques pourcents de performances on pourra acquérir des R9 390 ou 290 à tarif bien moindre... Au final, nous avons donc décidé d'accorder l'argent à la R9 Fury qui finalement ne se montre pas forcément plus pertinente que sa grande soeur dans son créneau tarifaire. Un dernier mot concernant l'avenir, le NODE 16nm sera utilisé l'an prochain pour les nouveaux GPU, il parait dès lors raisonnable pour ceux en possibilité d'attendre, de ne pas investir outre mesure cette année (et ce quelle que soit la couleur retenue) vu les espoirs que peuvent faire légitimement naitre l'évolution (enfin) de cette finesse de gravure.


Logo AsusLogo G Skilllogo Intellogo NVIDIALogo AntecLogo MSIxfx 40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test



Un poil avant ?

Batou en Russie V2

Un peu plus tard ...

Bon plan • disque dur Toshiba 5To 7200rpm à 147,16€ livré

Les 67 ragots
Les ragots sont actuellement
verrouillage dossierouverts aux ragoteurs logués