• Performances applicatives

Continuons l'analyse en abordant le volet applicatif pur. Nous avons effectué des tâches courantes, d'autres qui le sont moins (comme la compilation Linux ou TensorFlow), pour évaluer les performances du modèle en test. Nous comparons ses résultats à ceux obtenus par d'autres processeurs de chez Intel et AMD,  avec des concurrents plus haut de gamme testés via le même protocole.

 

 

Avec la pêche du 3600X et une mémoire calibrée comme il faut, le PC que nous testons parvient à devancer la machine d'Infomax, pourtant assez similaire. La configuration de chez PC Specialist se place très bien lors des tests de traitement photo et vidéo, avec un gain jusqu'à 10 % selon le l'exercice. Les 9900K et 3900X restent cependant loin devant.

 

L'encodage vidéo gagne en efficacité lorsque nous utilisons le codec H.264. La tâche est réalisée 33 secondes plus rapidement par rapport à l'autre machine équipée du Ryzen 5 3600X. En H.265 par contre, c'est bizarrement plus lent. La tâche est exécutée une nouvelle fois et confirme le temps supplémentaire nécessaire à l'encodage de notre échantillon vidéo.

 

La compression et l'encryptage restent équivalents, avec un tout petit gain sur la machine de chez PC Specialist. Les gros CPU gardent l'avantage bien entendu.

 

• Le jeu vidéo

Continuons nos investigations par la partie qui vous intéresse sans doute le plus et celle qui devrait mieux convenir à notre machine, le jeu. Comment se comporte le modèle en test lorsque l'on fait tourner un MOBA, un Battle Royal et un gros FPS ? Ainsi, pour ce dossier nous testons le PC sous DOTA 2, Apex Legends et Battlefield V en FHD, QHD et UHD toutes options à fond.

 

 

La configuration ne réserve pas de mauvaise surprise, bien au contraire. Dota 2, comme à son habitude, passe dans toutes les résolutions à fond la caisse. On sait le Ryzen 5 3600X à l'aise et il ne gênera pas la RTX 2070 Super.

 

pcspecialist 3600x rgbOn se retrouve ensuite sur le nouveau patch de saison 5 et les deux hotfix libérées entre temps sur Apex Legends. Le jeu dépote lui aussi, avec une belle performances en Full HD. Le boost du processeur et la mémoire bien calibrée (que le jeu apprécie) permettent de passer proche des 200 FPS de moyenne sur ce nouveau patch. En QHD notre PC de test garde un très bon niveau d'IPS avec une moyenne au dela de 140 toujours. On tombe à 80 FPS une fois l'affichage passé en 4K, ce qui reste excellent.

 

Comme toujours Battlefield V est le plus contraignant pour nos machines. Ici, la RTX 2070 Super s'en sort très bien. Elle sera très confortable en Full HD et en QHD. La 4K sera plus délicate à gérer pour la machine, même si l'on reste autour des 60 FPS. L'activation des options DXR et DLSS enfonce le clou dans tous les cas, mais le jeu restera jouable sur toutes les résolutions dans ces conditions.

 

• La conclusion

Notre troisième tour d'horizon des assembleurs passe par la Grande-Bretagne et ne réserve pas de mauvaise surprise du côté hardware. On connaissait les capacités du Ryzen 5 3600X puisqu'il était déjà le sujet principal du précédent dossier. Associé cette fois-ci à une RTX 2070 Super, les performances sont d'un très bon niveau.

 

PCSpecilist propose des machines quasiment sur mesure. Vous avez du choix, mais il n'est pas illimité. L'assembleur aime s'afficher sur ses créations. La personnalisation passe par le boîtier, qui ne porte pas le logo de la marque -Corsair dans notre cas- mais celle de l'intégrateur. On retrouve ensuite la signature à l'intérieur, sur l'AIO custom dans notre cas, puis sur le SSD qui ne porte aucune autre marque que celle de PCS. Après cela, si vous pensiez échapper à une autre signature, vous vous trompez. L'écran de démarrage est lui aussi siglé PCS !

 

Nous avons beaucoup aimé le fait que les optimisations de bases soient réalisées sur la machine livrée. Il ne nous a pas été nécessaire de bidouiller le bios pour cadencer la mémoire à sa fréquence de référence par exemple. L'équilibre de l'ensemble est parfaitement jaugé, avec cette fois-ci une RTX 2070 Super à l'affichage, bien plus raisonnable qu'une RTX 2080 toute aussi Super. La carte mère d'entrée de gamme sera suffisante pour ce qu'on lui demande, mais manquera de connectique si vous multipliez les périphériques USB. L'alimentation est assurée par un bloc TX550M certifié 80+ Gold de chez Corsair. Semi-modulaire, vous ne verrez pas les câbles inutiles du bloc traîner.

 

Les performances délivrées, que ce soit au travail ou en jeux, sont d'un bon niveau sur ce PC finalement assez polyvalent. Les nuisances sonores avec l'AIO installé sont un peu élevées selon les cas, sans pour autant être énervantes à l'usage. Il y a possibilité d'améliorer cela en paramétrant avec soin sa régulation ou en choisissant un modèle de gamme supérieure par exemple, avec un impact sur le prix bien entendu.

 

Là où se démarque la machine, c'est clairement au niveau des finitions. Comme sur nos précédents tests, le montage des différents éléments de la configuration est réalisé dans les règles de l'art, avec ici un soin plus poussé dans l'agencement du câblage. Rien ne dépasse, rien ne traîne, rien ne gêne un quelconque accès (sauf à la mémoire qui est masquée par le radiateur de l'AIO). On voit que du temps y est consacré et c'est très bien fait. La configuration orientée gaming, on se répète, permet un usage polyvalent tout de même.

 

Du côté du stockage, vous aurez de quoi faire avec un SSD système de 512 Go et 2 To de stockage additionnel. Sur cette configuration l'assembleur ne juge pas utile d'installer un SSD NVMe alors que la carte mère possède un emplacement dédié. Le contrôleur à la manoeuvre est un Silicon Motion SM2258XT qui ne possède pas de cache DRAM. En cas de gros transfert, vous pourriez être pénalisé sur ce point. À méditer avant achat ! Il y a de la place ensuite pour déplacer le SSD et profiter du second rack 3.5" afin d'augmenter votre capacité de stockage si besoin. 

 

Côté tarif, la machine est très bien positionnée avec un surcoût de seulement 65 € par rapport à une machine que vous assembleriez de toutes pièces. Si vous êtes novice, ce surcoût comprend le montage de la machine, son paramétrage et les frais d'expédition. Ainsi, vous serez tranquilles si vous manquez d'aisance dans le montage d'un PC. Le PC PCSpecialist est livré avec une garantie de 3 ans et l'OS installé. Pour finir, nous n'avons rien à redire sur le positionnement de ce PC équilibré, qui remplit parfaitement sa fonction. Nous soulignons encore une fois la qualité d'assemblage de la machine et sa finition réalisée avec beaucoup de soin !

pcspecialist sigma 2 conclusion

 



sommaire

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 4 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !