• LE PROTOCOLE

Afin que vous puissiez positionner la machine testée, nous avons pioché quelques benchmarks dans nos protocoles. Ainsi, avant que nous ayons une base de données fournie, il sera facile de comparer les machines selon le processeur utilisé et la carte graphique installée, aux modèles que vous avez déjà vu passer par le Comptoir, dans nos rubriques consacrées aux tests CPU ou GPU.

 

La première partie de notre dossier est réalisée en deux temps. Nous commençons par faire l'environnement de la machine. Est-ce que ça chauffe ? Est-ce que ça fait du bruit ? Pour cela, nous mesurerons les températures au repos puis selon trois scénarios de travail : multitâche léger, jeux et charge lourde. Vous aurez ainsi quatre données de températures et de nuisances sonores.

 

Dans un second temps, nous réaliserons une première série de tests en utilisant des benchmarks synthétiques. Tout cela est ensuite complété par des cas pratiques en applicatif et en jeux. Nous n'oublierons pas de passer par Linux en faisant abstraction de l'urticaire que cela peut provoquer. La suite de logiciels que nous utilisons est celle-ci :

 

• 3DMark 10 - 2.11.6866

• PCMark 10 - 2.1.2177

• 7Zip - 19.00

• VeraCrypt - 1.23 hotfix 2

• After Effects CC - 16.1.2

• Vegas Pro - 16.0.0.361

• Lightroom Classic - 8.3

• Handbrake - 1.2.2

• Visual Studio 2019 - 16.1.3

• GCC - 8.2

• Linux - 4.15.0

• Tensor Flow - 1.13

• OCCT - 4.5.1

• Apex Legends à jour

• Battlefield V à jour

• DOTA 2 à jour

 

Bien entendu, nous utilisons les dernières versions disponibles pour chaque logiciel, Windows 10 Pro (1903) 64-Bit et tous les pilotes, carte mère et graphiques, à jour. Le protocole complet est disponible ici, dans sa version la plus récente. 

 

• Température, nuisances sonores et consommation

Commençons par le commencement ! Ici vous trouverez tout ce qui concerne le bruit, les températures et la consommation des machines testées. PC allumé, après 30 minutes de repos, nous effectuons le relevé de référence : température du CPU et du GPU, nuisances sonores et consommation à la prise. Ensuite, nous relevons les mêmes informations pendant une petite session multitâches, puis en jeu (BF V, QHD Ultra, Tirailleur) et enfin pendant une charge OCCT en mode "Alimentation". Un relevé infrarouge est également réalisé pendant cette dernière tâche. Voici les résultats :

 

 

On attaque avec les relevés de températures. L'AIO suffisamment dimensionné pour maitriser le Ryzen 5 3600X. On relève une température correcte au repos sur cette machine, jusque-là rien de bien surprenant. Le niveau sonore associé est d'un peu moins de 39 dB, ce qui rend la machine audible dans ces conditions. Lors du lancement de la charge légère, la température grimpe fortement, avec un delta au-delà des 49°C, et le système de watercooling fait quelques "vagues" pour permettre au processeur de fonctionner à plein tube sans dépasser son enveloppe thermique. Les nuisances sonores montent jusqu'à un peu plus de 47 dB cette fois-ci et le PC se fait bien entendre dans ce cas.

 

En jeu, le processeur ne souffre pas trop avec un delta sous les 46°C. L'AIO souffle constamment cette fois-ci et la machine ne dépasse pas les 44 dB, sachant que la carte graphique se met aussi en branle. Enfin, lors de la charge lourde sous OCCT, le processeur grimpe très haut en température. Nous mesurons pas loin de 60°C de delta cette fois et l'AIO a besoin de souffler pour maîtriser tout ça. Cependant, nous restons sous les 50 dB avec la carte graphique elle aussi en action.

 

La Zotac RTX 2070 Super Twin Fan est assez efficace comme nous le verrons plus loin et son système de refroidissement est peu audible à vrai dire. Au repos, avec une ventilation qui tourne en permanence, nous relevons moins de 13 °C de delta sur ce point. En multitâche léger la carte n'est pas sollicitée, mais sa température grimpe tout de même de 6 °C. Enfin, en jeu ou lors de la charge extrême, la température limite est atteinte.

 

Le relevé IR au repos [cliquer pour agrandir]Plus c'est rouge plus c'est chaud, tu connais ! [cliquer pour agrandir]

La carte graphique monte bien en température sur ce relevé

 

Terminons sur le relevé de consommation à la prise. Au repos notre PC de test n'aura pas besoin de plus de 77 W pour tourner. Lors de la charge modérée, le wattmètre grimpe à un peu plus de 153 W. C'est lors de la phase de jeu ou de la charge plus intense que la consommation grimpe étant donné que la Zotac est elle aussi sollicitée. Nous mesurons près de 310 W sur une partie de BF V en 4K, DX 12 toutes options activées. La consommation passe au-delà de 350 W ensuite sous OCCT.

 

On reste cohérent dans la consommation et les températures sur ce type de machine. Les nuisances sonores sont élevées dans certains cas, mais finalement, bien que largement audible lors d'une très forte charge, le PC n'est pas gênant pour autant. La carte graphique fait peu de bruit et l'AIO emettra l'essentiel des nuisances. 

 

• Le stockage

En ce qui concerne le stockage, nous testons la ou les unités livrées. Nous utilisons un lot de neuf fichiers d'un Go chacun que nous transférons depuis un SSD de stockage vers les unités installées, puis en sens inverse. Nous réalisons ensuite un relevé avec CrystalDiskMark sur chacun des disques durs. Voici les résultats :

 

 

Les informations sur la provenance du SSD ne fuitent pas et seuls ses débits (et son volume) sont annoncés. La version installée fait 512 Go et devrait débiter autour des 500 Mo/s. Le coup de benchmark confirme cela, le relevé est cohérent avec ce qu'annonce PCSpecialist. En pratique, nous retrouvons des débits similaires à peu de chose près. Pour contenir l'OS et travailler sans peine, le modèle est rapide et suffisamment volumineux, mais gardez à l'esprit que son contrôleur est dépourvu de cache si vous transferez beaucoup de données d'un coup.

 

En ce qui concerne le disque dur de stockage, l'assembleur nous met bien avec un gros Barracuda de 2 To. Les débit tournent autour des 230/250 Mo/s lors de la passe de CrystalDiskMark. En pratique, nous nous retrouvons vers les 200 Mo/s en lecture et en écriture. C'est plutôt bon pour une grosse unité dédiée au stockage.

 

• Un petit coup de benchmarks avant de passer à la pratique

Partons un instant du côté des benchmarks 3DMark et PCMark 10. On lance une passe de chacun des benchmarks afin de positionner la machine testée dans un classement, lorsque le panel sera un peu plus fourni. Voilà ce qui ressort pour le modèle du jour :

 

 

Un petit passage sous 3D Mark et PCMark nous montre une machine polyvalente qui, équipée comme elle l'est permet de jouer dans d'excellentes conditions en QHD tout en utilisant le PC pour travailler. Ce n'est pas sa fonction première puisque nous avons affaire à un PC Gaming, mais il est capable comme nous le verrons plus loin.



sommaire

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 4 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !