• L'extérieur du PN62

 

L'avant du PN62 d'Asus [cliquer pour agrandir]

La connectique arrière, présente sur notre exemplaire.  [cliquer pour agrandir]

L'Asus PN62 i5, équipé d'un port DP additionnel

 

Asus PN62
Processeur

i5-10210U (4c/8t 1.6-3.9 GHz) 15 W

Chipset graphique

UHD Graphics 620 (mémoire partagée)

memoire

1x8 Go DDR4 2666 MHz SoDIMM

Jusqu'à 64 Go

Stockage

SanDisk X600 128 Go, M.2 SATA

Alimentation 65 W externe
Connectique

3 x USB 3.2 Gen 2, 2 x USB Type-C (3.2 gen 2/TB3), E/S Audio, 1 x HDMI, 1 x DP, 1 x RJ45 1GbE, de la wifi

Dimensions

115 x 49 x 115 mm

Refroidissement

Blower et rad en alu ?

tarif

530 €

Compact, oui. Moche, certainement pas ! C'est, semble-t-il, l'orientation qu'a choisie Asus pour son PN62, et tous les autres représentants de la gamme d'ailleurs. On se trouve face à une petite brique de 115 mm de côtés et 49 mm de hauteur, pour 700 g sans SSD additionnel.

 

L'Asus PN62 [cliquer pour agrandir]

 

Le design est anguleux, avec des arrêtes vives et des coins pointus, loin des courbes que l'on retrouve sur les produits Intel que nous avons testés. L'appareil a de la gueule dans sa robe noire. La carcasse en plastique dispose d'une finition brossée qui rappelle celle de l'aluminium.

 

L'arrière et le côté [cliquer pour agrandir]La face avant de la bestiole est découpée en deux zones. Sur le haut, le logo Asus à gauche et le bouton de mise en route à droite. Sous de la ligne de démarcation, nous avons accès à un port USB 3.1 Gen 1 Type-A, un second à la même norme mais en USB Type-C, et un mini-jack audio. Nous voyons aussi un récepteur IR et un lecteur de carte Micro SD.

 

Une fois le tiroir ouvert [cliquer pour agrandir]Sur les côtés, le design est strié sur la partie basse, avec une aération visible derrière les sillons, alors que la partie haute garde la finition façon aluminium brossé. On retrouve également cet aspect brossé sur le haut du boîtier.

 

On continue sur l'arrière où l'on trouve deux ports USB 3.1 Gen 1 Type-A, un second port Type-C, un Lan 1GbE, du HDMI pour l'affichage et enfin un port DisplayPort sur notre exemplaire. Nous précisons sur notre exemplaire, car cette sortie est configurable lors de l'achat. Vous avez le choix entre une option COM, VGA, DisplayPort, LAN, ou Thunderbolt 3. C'est tout pour l'aspect extérieur du PN62.

 

• L'intérieur 

Pour l'ouverture, comme il est d'usage sur ce type de machine, il faut retourner le boîtier et retirer les quatre vis de maintien. On peut voir une aération supplémentaire de ce côté. L'accès se fait en poussant dans le sens qui est indiqué par une flèche présente sur le fond. Le tiroir libéré possède un support 2.5", vide, hélas, sur notre modèle. Les connecteurs SATA et Power SATA se trouvent dans le fond du boîtier et la connexion du disque dur se fait automatiquement lorsque l'on insère le tiroir dans son logement.

 

Difficile de voir plus loin que ça, sans rien casser [cliquer pour agrandir]

Le boîtier ouvert. L'accès au système de refroidissement est semé d'embûches !

 

Nous découvrons ensuite l'intérieur. La carte mère est bien engoncée dans le minuscule châssis et le démontage est assez laborieux. Nous ne pourrons pas creuser plus loin que ce que l'on voit, sous peine de briser quelque chose. On abandonne les fouilles au niveau de la partie visible. Ce que l'on peut voir en premier lieu le SSD de 128 Go qui accueille le système d'exploitation. Il s'agit d'un X600 Sandisk au format M.2, modèle plutôt correct qui promet jusqu'à 550 Mo/s de débit en lecture et 500 Mo/s en écriture.

 

Nous voyons ensuite deux slots de mémoire au format SoDIMM. Un seul port est occupé par 8 Go de DDR4 SK Hynix, cadencés à 2666 MHz. Les deux slots permettront d'installer jusqu'à 64 Go de DDR4 si vous vous sentez un peu juste avec les 8 préinstallés.

 

Stick de mémoire et SSD sur le PN62 [cliquer pour agrandir]L'accès au coeur de la machine est donc plus difficile puisqu'il faut démonter tout le châssis. Il faut faire de la place et le plastique craque un peu trop à notre goût. On laisse donc tout en place. Ce que l'on sait de ce qui se trouve en dessous, c'est qu'il y a un Core i5-10210U soudé à la carte mère. Nous connaissons le bébé puisqu'il a été testé sur lors du dossier consacré au dernier NUC d'Intel. Les fréquences sont de 1,6 GHz de base et 3,9 GHz en boost. Il ne dépassera pas cette fréquence, contrairement au NUC, car le CPU est bloqué à 15 W. Asus fait ce choix afin de permettre à sa machine d'être plus discrète et moins gourmande surtout. GPU-Z nous montre une fréquence autour des 700 MHz au repos et les 3,9 GHz sont bien présents lors de la charge.

 

Le i5 est équipé d'une puce Intel UHD 620 qui tourne à 1,1 GHz. C'est une puce plutôt basique qui permet tout de même d'afficher votre bureau ou vos films en 4K. La mémoire est évidemment partagée et elle viendra piocher dans les 8 Go de DDR4. Pour terminer, vous aurez une puce Intel AX201 pour l'accès au WiFi 6 et au Bluetooth 5.0. Notre version compte un port DP en plus.

 

C'est tout pour le tour du propriétaire. Concernant le prix de vente, le PN62 ainsi équipé est vendu 530 €. On trouve aussi le modèle équipé de l'i7-10510U est au prix de 699,90 €.



Les 15 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !