La famille Green de Western Digital représente l'entrée de gamme très abordable du constructeur, tout en bas du segment, que ce soit celui du SSD ou du disque dur. Ces nouveaux WD Green SN350 sont donc destinés à réduire encore un peu le ticket d'entrée du SSD NVMe M.2 2280, format qui s'impose toujours plus comme le nouveau standard du SSD grand public, tandis que le SSD SATA continue sa mort lente et silencieuse. Ces SN350 s'insèrent sous les WD Blue SN550 de la gamme du constructeur, en haut de laquelle trônent maintenant les WD Black SN850. Les WD Blue n'étant déjà pas bien exceptionnels (mais plus que suffisants pour un usage grand public), comme vous vous en doutiez, il ne faut évidemment pas s'attendre à monts et merveilles de cette nouvelle offre « verte » en NVMe. Hélas, le constructeur n'a pas daigné partager toutes les caractéristiques.

 

wd green sn350 960go

 

WD Green SN350240 Go480 Go960 Go
Format NVMe, M.2 2280
Interface PCIe 3.0 x4
Contrôleur Maison ?
NAND

QLC ?

DRAM Non ?
Lecture/Écriture Séquentielle 2400/900 Mo/s 2400/1650 Mo/s 2400/1900 Mo/s
Lecture/Écriture Aléatoire IOPS 4K 160/150K 250/170K 340/380K
Garantie 3 ans ou endurance
Endurance 40 To 60 To 80 To
MTTF 1 million d'heures
Prix 44 $ 55 $ 100 $
Page Produit WD Green SN350

 

 On ne sait pas quel couple contrôleur/NAND Western Digital a utilisé. On se doute bien que le constructeur a utilisé des créations maison et probablement de la BiCS QLC, vu les performances relativement « plancher » et une endurance franchement indigne d'un SSD de 2021, à la limite du SSD « jetable ». Bon, on exagère un peu. En pratique, le chiffre de l'endurance importera assez peu pour une machine fixe ou portable strictement dédiée à la bureautique, c'est d'ailleurs le marché visé et nul doute que les assembleurs y trouveront leur compte. Néanmoins, quand on voit que les alternatives concurrentes en QLC, comme le Crucial P1 ou Corsair MP400 arrivent à proposer au moins 200 To pour un modèle de 1 To, les SN350 assurent vraiment un service minimum, à se demander si Western Digital n'a pas un peu gratté dans les fonds de son stock de QLC BiCS d'ancienne génération. Au moins, ils seront parmi les SSD NVMe les plus abordables du marché...

 

En parallèle, Western Digital en a aussi profité pour étoffer sa gamme WD Black SN750, une gamme NVMe en PCIe 3.0 et à base de NAND TLC lancée en 2019. Il vaut mieux tard que jamais, une nouvelle capacité de 4 To a été ajoutée au tableau. Dans la continuité du reste de la gamme, ses performances séquentielles lecture/écriture sont affichées à 3400/3100 Mo/s, 550/520K pour les IOPS en aléatoire, et une garantie de 5 ans ou une endurance de 2400 To. Les premiers référencements en Europe lui donnent un prix assez fou de 900 €, alors que le modèle 2 To se trouve facilement pour moins de la moitié... (Source)


Un poil avant ?

Samsung annonce les premières puces HBM-PIM dédiées aux IA

Un peu plus tard ...

4 versions différentes du XPG SX8200 Pro d'ADATA en circulation ?

Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !