La gamme P1 de SSD NVMe M.2 de Crucial a fait son temps, il faut dire qu’elle avait été présentée en octobre 2018, l’heure était donc bien arrivée pour un p’tit rafraîchissement de cette série abordable visant l’entrée de gamme du segment ! C’est simple, la relève se nomme tout bonnement P2, il s’agit toujours d’une famille employant essentiellement le facteur de forme M.2 2280 et un protocole NVMe via une interface PCIe 3.0 x4. Mais penchons-nous-y plus en détail !

 

crucial p2 500go

 RAS, mais alors vraiment, rien du tout !

 

Crucial SSD NVMe M.2 2280P2 250 GoP1 500 GoP2 500 GoP1 1 To
Facteur de forme, interface et protocole

M.2 2280

PCIe 3.0 x4

NVMe 1.3

Contrôleur Phison E13T Silicon Motion SM2263EN Phison E13T Silicon Motion SM2263EN
Cache pseudo-SLC oui
NAND NAND 3D TLC NAND 3D QLC 64L Micron NAND 3D TLC NAND 3D QLC 64L Micron
DRAM Négatif 512 Mo DDR3 Négatif 1 Go DDR3
Perfs. lecture/écriture séquentielle

2100/1150

Mo/s

1900/950

Mo/s

2300/940

Mo/s

2000/1700 Mo/s
Perfs. lecture & écriture aléatoire ? 90K/220K IOPS ? 170K/240K IOPS
Chiffrement ? Non ? Non
Endurance 150 To 100 To 150 To 200 To
Garantie 5 ans
Prix ~60 € ~60 € ~70 € ~100 €
Concurrence Intel SSD 665p, Kingston A2000, Sabrent Rocket, WD SN550.

 

Un peu bizarre ce que Crucial nous a fait là... En effet, il s’est rapidement avéré que le refresh de la série se base sur un contrôleur Phison E13T sans mémoire, ce qui représentera forcément un certain désavantage par rapport aux modèles avec. En contrepartie, les P2 profitent de NAND 3D TLC (de génération inconnue), ce qui se traduira par une meilleure endurance et durabilité, et surtout des performances plus stables, la NAND QLC étant extrêmement dépendante du niveau de remplissage du cache pseudo-SLC.

En fait, comme avec les BX300 qui furent en fin de compte équipés de NAND MLC au lieu de TLC, la maison-mère Micron a choisi une nouvelle fois la voie du recyclage de NAND, probablement de puces TLC qui traînaient encore dans ses locaux. D’ailleurs, on ne serait donc pas étonné qu’il s’agisse encore de l’ancienne génération 64 couches. Cela dit, Micron n’aurait pas écarté d’agrandir la gamme plus tard avec des modèles QLC et de capacités supérieures.

 

Dans tous les cas, ce genre de SSD n’a pas vocation à faire monter  votre machine davantage au 7e ciel, assurément plus que les 550 Mo/s d'un SSD SATA, mais loin des plaisirs virtuels d'un SSD NVMe PCIe 4.0 facilement au-delà des 4500 Mo/s.  Par contre, si vous êtes en transition depuis un bon vieux disque dur, le résultat sera forcément fantastique et plus que convenable pour une machine mainstream, ce sera même overkill pour beaucoup de tâches, y compris les jeux. Par contre, la concurrence ne manque pas, parfois plus performante, parfois moins, mais c’est toujours une bonne idée de comparer avec soin les prix du moment ! (Source : Computerbase.de)

 

 L'entrée de gamme abordable de SSD NVMe de Crucial se renouvelle, mais Micron nous a réservé quelques surprises que l'on attendait pas forcément.  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 14 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !