Quand on pense SSD, on ne pensera pas systématiquement à Lexar (l’ex-américain divorcé de Micron et aujourd’hui entre les mains d’un conglomérat chinois), pourtant l’entreprise est bel et bien active dans le milieu et nous propose aujourd’hui une nouvelle série Professional NM700.

 

lexar ssd professional nm700

 

Cette dernière n’a pas vocation à péter de nouvelles barrières, elle est toujours en PCIe 3.0 et seulement avec la norme NVMe 1.2 (ce qui pourrait indiquer la présence d’un contrôleur plus ou moins « ancien »), mais se permet tout de même de flirter avec certaines limites du standard PCIe lors des phases de lecture, si l’on s’en tient aux performances théoriques vantées par les fiches techniques, dont voici le résumé :

 

Lexar Professional NM700256 Go512 Go1 To
Facteur de forme M.2 2280 
Interface et norme PCIe 3.0 x4, NVMe 1.2
Contrôleur meuh
NAND NAND 3D TLC
Lecture séquentielle 3500 Mo/s
Écriture séquentielle 1200 Mo/s 2000 Mo/s
Lecture aléatoire  ? 332 000 IOPS ?
Écriture aléatoire  ? 275 000 IOPS ?
Total pouvant être écrit 150 To 300 To 600 To
Récriture complète journalière 0,32 
Correction d’erreur LPDC
Garantie 3 ans
Prix 80 € 130 € 200 €
Page produit Lexar NM700

 

C’est bien, mais dans l’ensemble ce c’est pas fou non plus. On trouve aujourd’hui un paquet de SSD NVMe en milieu de gamme capable d’afficher la même chose, voire mieux et de vraiment jouer avec les limites d’un SSD en PCIe 3.0. Par exemple, les derniers XPG d’Adata ou les P5 de Crucial, pour ne citer que quelques-uns parmi les plus récents.

Les prix affichés sont toutefois assez réalistes par rapport aux prestations et quelle que soit la capacité,  et correspondent à ce qu’on trouve aujourd’hui sur le marché. Pour autant, la concurrence promet d’être difficile face aux 970 EVO de Samsung ou les FireCuda 510 de Seagate, qui ne sont pas bien éloignés en matière de prix et ont de très bons arguments à faire valoir.

 

En parallèle, rappelons aussi que Lexar sera bien sur le coup du PCIe 4.0, même si sa participation s’est pour l’instant limitée à un prototype dévoilé en décembre dernier. Ce dernier semble toutefois faire mieux que la première génération de SSD PCIe 4.0 — plafonnant généralement vers 5000/4400 Mo/s en lecture/écriture — et jouait carrément avec la limite du PCIe 4.0 en ayant atteint les 7500 Mo/s en lecture lors d’une démo. On n’en sait toutefois pas plus pour l’instant… (source : Computerbase)

 Les SSD PCIe 3.0, quand y'en a plus, y'en a encore !  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !