Après MediaTek, et Alibaba, voilà que Qualcomm se met à son tour au Armv9 avec le Snapdragon 8 Gen 1. Qui dit nouveau jeu d’instructions dit apparemment changement léger de nomenclature, puisque cette version « 8" fait en fait suite au Snapdragon 888 précédent.

 

Sous le capot, les modifications sont bien présentes : la partie CPU est composée d’un Cortex-X2 cadencé à 3 GHz (1 Mio de L2), secondée par 3 Cortex A710 à 512 kio de L2 chacun, moulinant à 2,5 GHz. Cet ensemble forme le cluster haute performance, mais un cluster économe est également intégré, composé de 4 Cortex-A510 tournants à 1,8 GHz, dont le cache L2 de quantité non dévoilée est partagé entre deux cœurs. Pour couronner le tout, 6 mégots de L3 sont également partagés entre tout ce petit monde, pour des performances de premier ordre — regardez toutefois les benchmarks avant d’acheter. Pour ce qui est de la RAM, la LPDDR5 à 3200 MHz est supportée sur 4 canaux de 16-bit.

 

Côté GPU... rien ne fuite, il s’agit d’un Adreno pour sûr, muni d’une nouvelle architecture, sans plus de détails techniques : dommage ! Il en va de même pour l’accélérateur de machine learning Hexagon, qui évolue également dans son coin. Par contre, l’ISP Spectra est désormais compatible 18-bit, gérant ainsi des capteurs jusque 200 MPx (ou 108 MPx avec le Zero Shutter Lag), ou 64+26 MPx, ou encore 3x36 MPx selon votre préférence. Rajoutez un modem X65 compatible 5G Nr Sub-6 et mmWave, le tout sublimé par une gravure de chez Samsung en 4 nm, et voilà un sérieux prétendant à la couronne des performances des téléphones portables pour 2022 ! (Source : AnandTech)

 

qualcomm snapdragon

 


Un poil avant ?

Perf Test • Assetto Corsa Competizione

Un peu plus tard ...

WD nous partage les grandes lignes de sa « roadmap » jusqu'à 30 To

Les 2 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !