Western Digital a verbalement étalé sa feuille de route lors de la 5e « Annual Virtual Wells Fargo Summit Conference » et partagé d'importants détails pour la suite de son existence. Le premier point, le plus important et celui qui a certainement le plus flatté les investisseurs, c'est que WD est très optimiste pour la demande en disques durs sur les prochaines années et pense que ses technologies existantes lui permettront d'accompagner le mouvement au moins jusqu'aux 30 To !

À ce jour, les plus gros disques durs chez Western Digital sont les WD Gold 20 To et Ultrastar DC HC560 20 To, il s'agit des premiers exemplaires 20 To réellement disponibles dans le commerce. Le constructeur a pu atteindre une telle densité en associant ses technologies ePMR/EAMR (energy-assisted perpendicular magnetic recording) et OptiNAND, pour un total de 9 plateaux de 2,2 To. Mais le constructeur envisage maintenant aussi un modèle de 22 To pour 2022 et d'y arriver en intégrant un 10e plateau de 2,2 To, ce qui serait une première ! Il faut donc croire que WD a d'ores et déjà trouvé un moyen pour ajouter ce plateau supplémentaire, toujours dans le même boitier de 3,5" - qui commence tout de même à se faire au moins aussi étroit qu'un studio parisien.

 

western digital logo

 

Ensuite, l'espoir/l'objectif est de pouvoir grimper progressivement les échelons jusqu'à 30 To en mettant à contribution le couple ePMR et OptiNAND, mais aussi SMR et OptiNAND pour les plus grosses capacités et les environnements logiciels adaptés. Par contre, 30 To deviendra alors la nouvelle limite haute pour ces technologies d'enregistrement et c'est donc à ce moment-là que Western Digital devra passer à HAMR afin de relancer la marche en avant.

Eh oui, vous avez bien lu, WD a bien dit « HAMR » et non « MAMR » - qui n'a d'ailleurs pas été cité une seule fois lors de la conférence. Alors qu'on pensait que l'avenir allait se faire opposer les faux jumeaux HAMR de Seagate et MAMR de Western Digital, l'absence notable de MAMR - qui était censé accompagner la croissance en capacité au moins jusqu'à 40 To - déjà depuis quelque temps peut laisser un peu songeur. La technologie a-t-elle finalement été abandonnée au profit de l'intermédiaire ePMR, puis du passage à un HAMR supérieur ? Possible. Après tout, on sait déjà depuis 2020 que WD explore officiellement toutes les options pour atteindre des densités supérieures. Mais attendons tout de même de voir si le constructeur clarifie ce point. (Source)


Un poil avant ?

Qualcomm saute à son tour dans l'Armv9 avec le Snapdragon 8 Gen 1

Un peu plus tard ...

Le PDG d'Intel appelle à un soutien prioritaire du gouvernement US pour les fondeurs américains

Les 3 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !