Encore un chouia de blabla infondé sur Zen 3+, l'après-Zen 3 (si si), et Rembrandt, l'après Cezanne côté APU pour mobile (et peut-être desktop pour de vrai, cette fois-ci et pas seulement chez les OEM) ! On se souvient que cette prétendue roadmap nous montrait le programme officieux d'AMD pour le marché « client », avec l'introduction notable d'un refresh timide nommé Zen 3+ sur du 6 nm (avec EUV) comme étape intermédiaire entre la génération actuelle de CPU et Zen 4 en 5 nm. Le hic, c'est qu'il se murmure à présent qu'AMD aurait annulé Zen 3+ au profit de Zen 4 (et son 5 nm avec EUV), on ne sait donc plus trop quoi penser.

 

choose your news pills cdh Ça ne s’arrête plus ! En même temps, l'actualité ne donne guère le choix.

 

Mais est-ce possible qu'AMD n'ait pas pour autant chamboulé toute sa roadmap ? Après tout, considérant que Zen 3+ devait arriver cette année, cela sous-entendrait aussi que le travail était déjà terminé ou sur le point de l'être, et on peut donc supputer que ce serait tout de même bien dommage de ne pas s'en servir. Mais plutôt que d'y aller à cœur joie et de tout caser sur les lignes de production d'un seul procédé et de se retrouver dans la même galère qu'expérimentée avec un 7 nm un peu trop sollicité, les dernières rumeurs suggèrent qu'AMD est parti pour segmenter encore un peu plus son offre en répartissant son catalogue sur 3 procédés différents (certes, le 6 nm n'est qu'une amélioration à l'EUV du 7 nm). Ça impliquerait aussi que TSMC doit désormais être bien au point avec les rendements du 5 nm et de la lithographie EUV de manière générale.

 

Du coup, Zen 3+ en 6 nm serait toujours au programme, mais désormais uniquement pour Rembrandt, c'est-à-dire les futures puces Ryzen 6000H/G/U qui équiperont notamment les futures machines portables l'année prochaine et qui seront associés en interne à une puce graphique purement RDNA 2, pouvant a priori posséder jusqu'à 12 CUs (soit 768 unités de calculs). Cette génération marquerait aussi  la mise à la retraite définitive de l'ancêtre Vega. Les APU Cezanne Zen 3 avaient encore hérité d'une variante Radeon Graphics de Vega, sans que l'on sache à quel point AMD y aurait apporté des éléments de RDNA. En tout cas, 12 CUs représenteraient un nouveau record pour la gamme, les APU Zen et Zen+ en avaient au maximum 11, et les dernières générations plafonnaient à 8 seulement, mais avec des performances supérieures par rapport aux premiers. Autrement dit, les prochains gros APU Ryzen 6000H(S/X) devraient envoyer du lourd, pour un GPU intégré. La lutte avec Xe DG2 chez Intel devrait être intéressante aussi.

 

 

Pour information, ensuite chez AMD on aurait donc Raphaël (successeur de Veermer) à base d'un 5 nm plus précoce qu'attendu chez AMD, au lieu de Warhol pour qui le 6 nm et Zen 3+ n'auraient en réalité jamais été « confirmé » selon l'auteur de la fuite, à l'inverse de Rembrandt. Puis Barcelo, le remplaçant de Lucienne, toujours en 7 nm avec Zen 3 ? Pour l'anecdote, rappelons nous aussi de la rumeur d'un SoC 6 nm (Zen 2 ? Zen 3 ? Zen 3+) dès l'année prochaine pour le refresh de la PS5.

 

 

Bon, il faut admettre que c'est bien flou et que ça part un peu dans tous les sens, et puis c'est évidemment AMD qui aura le dernier mot. Ce qu'il serait peut-être intéressant de savoir, c'est la ou les raisons pour lesquelles AMD aurait « soudainement » décidé de faire ces changements, et si les motivations furent plutôt d'ordre logistique ou davantage technique. À moins que ce soit dans l'anticipation d'une concurrence plus solide que prévue ? On verra bien !


Un poil avant ?

Galax sort ses deux premières cartes Ampere GA-x02 limitées en hashrate

Un peu plus tard ...

GELID Stella Frost, pour ventiler son boitier avec style et bon gôut !

 Rembrandt avec Zen 3+ serait toujours prévu chez AMD et embarquerait jusqu'à 12 CUs de RDNA 2 ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 11 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !