Le CES 2022 approche à grands pas et malgré le fait que son ampleur « physique » ne sera finalement pas exactement celle attendue, on s'attend tout de même à y découvrir de belles nouveautés — des découvertes qui seront dans tous les cas, comme toujours, virtuelles en ce qui nous concerne (snif). L'une d'entre elles est en principe la gamme d'APU Rembrandt chez AMD, une série qui inaugurera la 6e génération Ryzen de l'entreprise et remplacera la 5e gen Cezanne, quand bien même l'évolution architecturale serait assez timide entre les deux, puisque l'on passerait simplement d'une architecture Zen 3 à une version raffinée nommée Zen 3+, camouflant une transition du 7 nm au 6 nm. Une évolution à l'image de ce qui avait déjà été fait par AMD lors du passage de Zen à Zen+.

 

L'autre nouveauté serait aussi la présence d'une partie graphique intégrée 100 % RDNA2, Vega va enfin pouvoir prendre une retraite bien méritée. Par contre, ceux qui espéraient la présence d'un 3D V-Cache seront probablement déçus, ce ne serait pas au programme pour Rembrandt. De toute façon, les gains effectifs de la présence d'un tel cache sont toujours encore à prouver IRL, ce qu'on ne pourra faire que lorsqu'AMD lâchera ses prochains Ryzen pour desktop — qui seront potentiellement aussi annoncés au CES.

 

amd apu ryzen renoir

 

L'un de ces futurs APU Rembrandt se nommerait Ryzen 9 6900HX, ce serait donc le successeur du Ryzen 9 5900HX pour le monde du portable de gros calibre. Celui-ci aurait toujours 8 cœurs et 16 threads, ainsi qu'une fréquence boost de 4,6 GHz et un cache L2 + L3 de 20 Mo (4 + 16), et potentiellement toujours un TDP entre 35 et 54 W. Bref, pas de changement majeur visible de ce côté-ci. La première grande évolution serait une compatibilité avec la DDR5 (et LPDDR5X ?) et comme il s'agit ici d'une plateforme mobile où tout le matériel est en principe déjà fourni, il y a de fortes chances qu'AMD n'aura pas pris la peine d'y inclure une rétrocompatibilité DDR4. Vu la disponibilité encore hasardeuse de la DDR5, ce choix pourrait être un poil problématique pour le démarrage commercial des APU 6000. Par contre, le gain en bande passante en serait conséquent.

 

Enfin, le Ryzen 9 6900HX intégrerait une puce graphique RDNA2 nommée Radeon 680M et celle-ci posséderait pas moins de 12 CU — présumé le nouveau maximum pour les APU d'AMD. Cela représenterait 50 % d'unités de calcul en plus par rapport à l'IGP Radeon Vega. À titre indicatif, l'APU avec RDNA2 d'une Xbox Series S en possède 20. Certes, le Ryzen 9 6900HX sera logiquement bien inférieur, mais devrait tout de même déjà être capable de proposer des performances sensiblement supérieures à l'ancienne génération et suffisantes pour aborder un peu de gaming.

 

Allez, plus que quelques jours et on sera enfin fixé sur tout ça ! N'oubliez pas que la présentation d'AMD avec Lisa Su aura lieu le 4 janvier prochain. (Source)


Un poil avant ?

Les CPU ARM progressent sur le marché des serveurs

Un peu plus tard ...

Cougar se met aussi au brassage d'air pour CPU, avec les ventirads Forza 50 et 85

 Surtout le modèle Ryzen 9 6900HX, l'un des plus gros au programme avec une belle partie graphique intégrée RDNA2 ? 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 12 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !