Comme sa grande concurrente Xbox, la PS5 existante mouline avec un SoC 7 nm mélangeant grosso modo du Zen 2 et RDNA 2 optimisé/allégé, dont voici un joli p'tit die shot pour le plaisir des yeux et l'amour de la technique. Elle avait officiellement été lancée le 12 novembre dernier et il s'en est écoulé 7,8 millions d'unités entre ce jour et la fin du premier trimestre de 2021. À présent, il se murmure qu'un refresh — surtout interne, pas tant un redessinage de son boîtier, parait-il — de la console serait d'ores et déjà en préparation chez les partenaires d'assemblage de Sony et que celui-ci entrerait en production approximativement d'ici un an, ce qui veut dire que la PS5 originale aura donc probablement deux ans au compteur lors de la commercialisation. Un refresh qui débarquerait néanmoins un tantinet plus tôt que de coutume chez Sony, considérant qu'environ 3 ans avaient à chaque fois séparé les PS3 et PS4 originelles d'une réédition, mais cela resterait en phase de la stratégie de baisse de prix généralement observée après deux ans d'existence sur le marché.

 

Le point intéressant dans tout ça, c'est que cette future PS5 (Slim ? Pro ? OULTIMATE ? Brass Edition ?) est pressentie avec un SoC AMD retravaillé au procédé N6 de TSMC - introduit par le fondeur en 2019. C'est une amélioration du 7 nm avec EUV offrant une densité supérieure de 18 %, sans nécessiter une adaptation des lignes de production et permettant donc d'effectuer des économies par wafer. Encore plus intéressant, il s'agit du procédé qui était jusqu'à présent également attendu pour Zen 3+, sauf que ce refresh aurait récemment été abandonné, potentiellement dans l'idée de passer plus rapidement au 5 nm avec Zen 4 (et RDNA 3 avec ses chiplets ?) et pour se libérer des lignes de production en 7 nm bien trop sollicitées, représentant accessoirement un frein à la croissance.

 

Vu la succession des rumeurs, tout ne semble pas être une coïncidence. Sur le terrain, il serait effectivement avantageux d'avoir ce futur SoC de la PS5 (et de la Xbox ?) sur un procédé différent permettant d'offrir une évolution (mineure) peu coûteuse et sur des lignes qui d'ici là seront un peu moins chargées, si l'on estime que les gros joueurs auront en principe tous fait leur transition vers mieux. Reste à voir s'il s'agirait toujours du même mix Zen 2/RDNA 2 actuel, ou si l'on y trouverait cette fois-ci plutôt un peu de Zen 3, voire du Zen 3+ ? Un décalage technologique qui n'aurait en tout cas rien d'inédit, AMD le fait déjà depuis longtemps pour ses APU Ryzen et cela aurait aussi du sens pour les consoles, étant donné que cela limitera le parasitage de la production comme c'est le cas en ce moment avec le 7 nm. Bref, ce serait sûrement tout bénef' pour AMD, et les joueurs peut-être aussi !

 

wall e box eve ps5 dirty console cdh


Un poil avant ?

Xe sauce Ponte Veccio, c'est aussi dans un supercalculateur allemand

Un peu plus tard ...

La DDR5 de Kingston arrivera plus vite que prévu !

 Un Zen 3+ spirituel chez AMD, mais finalement seulement pour les consoles ?  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 11 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !