Zen a marqué, certes, le retour en grâce d'AMD dans les machines grand public moyen et haut de gamme. Cependant, cette architecture axée autour d'un die Zepplin unique pour tous prend un sens nouveau dans les modèles hautes performances, où les rouges peuvent en coller 4 sur un seule socket, concurrençant enfin Intel dans ce segment.
 
Si l'on comprend que cela soit rentable économiquement (4 dies individuels coûtant moins qu'un gros die), niveau performances l'avantage monocore reste chez les bleus. Cela ne fait néanmoins pas tout pour un serveur, c'est pourquoi Phoronix a réalisé un test de son propre cru. Niveau OS, nos confrères se sont tournés vers la dernière mouture d'Ubuntu estampillée 18.10, et on fait mouliner d'un côté un dual-socket Xeon Gold 6138 à 2 GHz de base, 3,7 GHz en boost avec ses jolis 20 cœurs hyperthreadés ; et de l'autre un EPYC 7601 proposant 32 cœurs hyperthreadés moulinant entre 2,2 GHz et 3,7 GHz. On notera que cette version intègre tous les correctifs Spectre et compagnie, pour le plus grand bonheur des rouges.
 
amd vs intel v2
 
Niveau résultats, AMD garde la supériorité performance/prix sans grande surprise, avec quelques variations selon le test, s'offrant même parfois le luxe de dépasser son concurrent avec moins de cœurs. Il faut dire que la faible latence mémoire inter-die au sein d'un seul socket est un avantage non négligeable pour les rouges dans les applications tirant beaucoup sur la RAM. Pour les détails, rendez-vous chez notre confrère !
 

 La dernière mouture d'Ubuntu semble faire du bien à AMD, à moins que ça ne soit les correctifs de sécurités qui handicapent les bleus ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 14 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !