Juste avant le Computex, et après qu'AMD ait officiellement annoncé l'arrivée des puces Ryzen Mobile, ASUS publiait une publicité laissant penser qu'un ordinateur portable sur base de ces puces allait bientôt arriver dans leur catalogue. Il n'aura pas fallu longtemps pour lui donner un nom, puisqu'il était présenté au Computex.

 

Le ROG STRIX GL702ZS est dans la lignée des précédents produits de cette gamme, mais abandonne le couple Intel / NVIDIA pour proposer un engin complètement animé par des puces AMD. Un R7 1700 (pas de X sur portable, il faut un dissipateur correct pour profiter du XFR) à 8 cœurs et 16 threads (65W) côté processeur et une partie graphique laissée à une Radeon RX 580 accompagnée de 4Go de VRAM (65W), dans un portable de 17,3" équipé d'une dalle affichant du FullHD (1920 x 1080) compatible FreeSync (puisque l'eDP le permet grâce aux normes VESA). Le bestiau mesure 412 x 275 x 34 mm pour 3kg, ce qui est honnête pour ce genre d'appareil, contrairement à son tarif qui sera certainement musclé. Espérons voir une déclinaison de produits du genre pour la rentrée prochaine, ce premier 8C/16T portable ayant déjà de quoi faire parler, même s'il faudra attendre du test pour voir ce que vaut un R7 1700 à TDP de 65W en jeu. (source : TechPowerUp)

 

asus rog strix gl702zc computex tpu

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 9 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !

 

Expérience • L'Hyperthreading en jeu : bien ou pas bien ?

Jouer avec l'Hyperthreading, hérésie ou normalité des choses ?   Lorsqu'on parle de jeu, du moins avec les puces Intel, on entend deux sons de cloche. D'un...

 

Test • Drobo 5N

Le NAS accessible   En un peu plus de trois années, nous avons testé quelques systèmes de stockage réseau venant de tous horizons. Du haut de gamme muscl...

 

Le Comptoir du iTech : du hardware et du high-tech pour les Tourangeaux

En début d'année, Le Comptoir a lancé une campagne de recrutement. Le seul à avoir réussi à survivre à la (rude) période de formation se trouve être Jordan ...