Shadow, c'est l'ordinateur qui donne de l'urticaire à tout adepte de la glorieuse PC Master Race. Une plateforme Gaming musclée qui évolue technologiquement d'un simple clic (avec accord de la banque) dans une toute petite boite connectée à l'Internet mondial. Pas d'overclocking, très peu de possibilités de tunning et rien à mettre sous le nez des paysans pour les faire baver.

 

Malgré la nécessité d'être connecté à la fibre (ou à du coaxial) pour pleinement exploiter la chose, il semblerait qu'elle intéresse du monde. Suffisamment pour que l'équipe en charge du projet (la start-up française Blade) nous informe par courriel que :

 

Shadow, le PC du futur, explose tout en précommande !

Moins de 300 exemplaires restants pour les livraisons initiales

 

Pour les débuts de la plateforme (qui rappelons-le se lance au tarif de 44,95€ par mois, dégressif en fonction de la durée pour arriver à 29,95€ par mois sur un abonnement annuel), ils ont décidé de limiter le nombre d'abonnés. Il ne faudrait pas surcharger les serveurs et les joueurs les plus pointilleux sur les performances ne souffriront pas de ressentir le moindre ralentissement. Donc les 300 exemplaires restants sont en fait sur un lot global de 3000 petits PC.

 

10% de précommandes invendues à quelques jours de la date de livraison (mars 2017), c'est honnête dans la forme et il faut rappeler que les 500 précommandes d'octobre sont déjà dans la nature. Nombreux sont ceux qui attendent les premiers retours d'utilisateurs avant de se lancer, et la qualité de l'accès à Internet en France doit aussi tempérer les ardeurs, tout le monde n'ayant pas la fibre. D'un autre côté, avec potentiellement 3200 personnes équipées, ça leur fait au minimum 95000€ qui rentrent par mois pour payer leurs équipes, entretenir et faire évoluer les serveurs et accessoirement payer des impôts. Souhaitons-leur que ça suffise à rendre leur action pérenne, car derrière ce tout petit boîtier, il y a de quoi offrir l'accès à du matos très haut de gamme à des personnes qui ne pourraient pas spécialement se le permettre. Le tout tourne tout de même sur base de gros serveurs à base de processeurs Intel Xeon et GPU vitaminés (GTX 1070 à Titan X Pascal), de quoi se faire plaisir !

 

blade shadow officiel


Brève précédente :
Une RX 460 Low Profile chez MSi
Brève suivante :
Ryzen, visuels et DDR4

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 31 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !

 

Expérience • L'Hyperthreading en jeu : bien ou pas bien ?

Jouer avec l'Hyperthreading, hérésie ou normalité des choses ?   Lorsqu'on parle de jeu, du moins avec les puces Intel, on entend deux sons de cloche. D'un...

 

Test • Drobo 5N

Le NAS accessible   En un peu plus de trois années, nous avons testé quelques systèmes de stockage réseau venant de tous horizons. Du haut de gamme muscl...

 

Le Comptoir du iTech : du hardware et du high-tech pour les Tourangeaux

En début d'année, Le Comptoir a lancé une campagne de recrutement. Le seul à avoir réussi à survivre à la (rude) période de formation se trouve être Jordan ...