On termine notre tour d'horizon du jeu Death Stranding. Les critiques à son sujet sont très nuancées, soit on aime, soit on déteste. La jouabilité et le côté solitaire peuvent ne pas plaire, tout comme le simple fait de n'absolument rien comprendre à l'histoire issue d'un cerveau quelque peu reconnu comme inquiet made in Kojima. En revanche techniquement, c'est une leçon, même s'il est plus simple de texturer à la perfection un décor fait de vallées et de montages que de villes. Mais reconnaissons que la qualité des graphismes atteint du "photoréalisme" qu'on ne voit pas souvent.

 

L'autre jour, nous avions découvert le Comptoiroscope de Tomiche made in CDH (vidéo ci-dessous), montrant visuellement ce que le jeu pouvait donner avec divers réglages, et l'impact qui en découlait sur les performances sur une RTX 2080. Puis deux Performance Test  signés Gamegpu et Guru3D avaient montré clairement une grande aisance du jeu dans les performances, à condition d'user du DLSS 2.0 pour les RTX, et du FidelityFX pour toutes les autres cartes, rouges ou vertes. Cette fois c'est TPU qui vient enfoncer le clou, et pas qu'un peu. Le ratio graphismes/ips est extrêmement avantageux sur ce titre, quel que soit le GPU. Finalement, à la fin de ce tour du propriétaire, la seule question qui doit rester est de savoir si on va aimer ou pas le jeu, parce que techniquement, il s'adresse à tous !

 

 


Un poil avant ?

DDR5 : la marche en avant est enclenchée !

Un peu plus tard ...

Nitro XZ2, les nouveaux écrans gaming d'Acer pour les foules

Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !