Alors que la pénurie de cartes graphiques bat son plein, les raisons profondes de son occurrence ne sont pas si claires que ça - en tout cas, pas pour l’intégralité du public averti. En effet, si la pandémie mondiale de COVID n’a pas permis de produire autant de puces qu’espéré, les joueurs ont également dû faire avec une nouvelle montée des cryptomonnaies, et, du coup, une explosion de la demande en cartes graphiques, fer de lance du minage.

 

Cependant, la situation est loin de se limiter à ces deux facteurs seulement : les confinements successifs ont entraîné un besoin massif en composants informatiques ; un fait parfois incorrectement pris en compte pour les estimations des ventes, et donc du volume initial des commandes, en amont de la chaîne de production. Rajoutez à cela un effet rebond conséquent — les foyers aisés ayant globalement moins dépensé du fait des commerces fermés durant les confinements, cet argent se retrouve disponible dans les périodes immédiatement suivantes, propices à des achats de plus grande ampleur — et vous obtenez une demande accrue par rapport aux prévisions initiales des firmes. De ce fait, les chaînes de conceptions et de mises sur le marché courtes se sont retrouvées avantagées par rapport aux industries moins flexibles sur leur emploi du temps, ce qui explique une explosion des chiffres de ventes des tablettes (+55 % pour Q1 2021 par rapport à Q1 2020) et des Chromebook (+357 % sur cette même période). À l’inverse, l’industrie automobile s’est retrouvée en difficulté, car incapable d’encaisser la hausse des demandes induite par le rebond de consommation — les usines, mais surtout les procédés de vérification des composants électroniques utilisés n’ont permis aux entreprises de revenir que tardivement vers les fondeurs... qui avaient alors déjà un carnet de commandes plein : c’est parti pour la pénurie !

 

À ce niveau, nos cartes graphiques font figure d’entre-deux. Plus complexes que les SoC ARM des tablettes, ces puces nécessitent des lignes de production correspondant à des nœuds de gravure tout juste fiabilisés : AMD sur du 7 nm TSCM, NVIDIA sur du 8 nm Samsung, là où les flagship ARM ou Appliens se battent sur le 5 nm à peine mis au point. Ainsi, la concurrence des GPU en matière de demande sur les lignes de production des wafers comprend des SoC mobiles d’entrée et de milieu de gamme (ainsi que d’autres puces n’ayant pas d’intérêt à se battre pour un procédé aux rendements encore trop faibles, comme les FPGA ; mais ceux-ci sont hors courses dans le cadre de la pandémie), autant dire que la course a dû être rude à kiki réserve en premier les lignes de production des fondeurs. Avec 38,7 % de croissance (en nombre d’unités vendues) pour atteindre un total de 117 millions d’unités vendues sur le premier trimestre 2021, le segment des GPU (tout confondu, intégrés comme dédiés) a clairement réussi à tirer son épingle du jeu... et c’est ici que le minage intervient.

 

aib attached rate crypto jpr 2021

En noir (échelle à droite), le nombre total de carte graphiques vendues par rapport au nombre de PC ; en bleu, ce même taux en excluant le minage ; en gris, les ventes de PC de bureau, excluant le segment workstation (échelle à gauche... en million d’unité vendues)

 

Selon le cabinet d'analyses John Peddie Research, référence dès qu’il s’agit de chiffres concernant les composants informatiques, les GPU à destination de rig de minage (incluant les modèles CMP des verts dédiés à cette tâche) auraient représenté 25 % du total des ventes pour Q1 2021, soit 700 000 unités et 500 millions de dollars, en négligeant les mineurs amateurs achetant un PC complet (fixe comme portable) pour extraire des cryptomonnaies. Un pourcentage significatif donc, mais laissant tout de même plus des trois quarts des cartes aux joueurs : nous sommes encore loin du cliché du mineur dévalisant immédiatement les étals pour s’équiper ; d’autant plus que ce chiffre est en hausse — comprenez que les mineurs achetaient moins de cartes à la mi-2020.

 

À cela, le cabinet de toilette note une inflation des composants électroniques composant le reste des cartes graphiques du fait de l’offre et de la demande : condensateurs, régulateurs de tension, etc., également en pénurie. Autrement dit, la situation semble malheureusement encore stabilisée à des prix hauts pour un sérieux bout de temps ! (Source : John Peddie Research)


Un poil avant ?

G.Skill élargit le cercle de ses ... compétences, avec un boîtier mini-ITX qui a du potentiel

Un peu plus tard ...

Une "fuite" de Windows 11 circule sur le net, CDH l'a testée pour vous

 700 000 cartes graphiques seraient allées aux mains de mineurs pour le premier trimestre 2021, selon John Peddie Research. 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 33 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !