Nvidia et TSMC ont une très bonne relation bien mure, ça, ce n’est pas un secret, mais il se murmure depuis un bon moment aussi que le Caméléon pourrait encore confier une partie de ses commandes à Samsung. Aujourd’hui, de nouvelles rumeurs dans les couloirs taïwanais affirment encore que Nvidia diviserait définitivement ses commandes pour ses prochaines générations de GPU Ampere et Hopper, entre TSMC et Samsung.

Comme ça, pas trop de jaloux, mais cela permettrait surtout de ne pas avoir la totalité de ses œufs dans le même panier, ce qui n’est que rarement une bonne idée, le fondeur taïwanais étant déjà très sollicité et le moindre incident sur ses lignes pouvant avoir de grosses conséquences - un constat qui vaut aussi pour Samsung dans une moindre mesure, mais les coupures de courant accidentelles paraissent moins monnaies courantes pour ce genre de production que pour celle de la DRAM ou de la NAND. 

 

Bien sûr, on ne sait pas encore exactement dans quelle proportion cela se ferait. Les sources anonymes de Digitimes affirment que TSMC restera malgré tout le premier fournisseur de puces de Nvidia, ce qui serait peu surprenant vu leur historique et les moyens de production assez incomparables de TSMC. Nvidia aurait récemment passé une nouvelle commande "majeure" pour ses futurs GPU Ampere gravés au 7 nm, dont probablement les supputées fameuses RTX 3000.

En parallèle, Nvidia aurait également déjà réservé sa place sur les lignes de production pour sa prochaine génération Hopper en 5 nm, une architecture attendue pour 2021. Il serait ainsi parfaitement normal que le constructeur prenne les devants, considérant qu’Apple et AMD comptent aussi se servir massivement du 5 nm de TSMC, respectivement pour des SoC ARM et des CPU Zen 4 (Ryzen 5000 ?) !

 

On en revient donc à Samsung, que lui serait-il vraiment confié ? Les voix anonymes ont susurré aux journalistes taïwanais que Nvidia usera des services 7 nm EUV ou 8 nm du Coréen pour la production de cartes Ampere entrée de gamme, probablement un peu comme cela avait été fait pour le GP107 de Pascal. Cela permettrait d’alléger la charge de travail pour TSMC et de maximiser les rendements des deux fondeurs. En sus, Nvidia serait en négociation avec Samsung pour s’assurer ici aussi au moins une petite place dans le carnet de commandes pour le 5 nm — progressivement mis en service par Samsung depuis 2019. Faut-il donc s’attendre à une distribution identique des commandes pour la famille Hopper ? Sans doute.

 

Pour l’anecdote, rappelons que la keynote GTC 2020 du PDG Jensen Huang sera publiée sur YouTube le 14 mai prochain, où l’on espère bien en apprendre enfin plus sur Ampère, et plus si affinité… De GeForce, il n’y en aura sûrement pas, ce n’est pas l’objet du salon, et leur lancement n’est de toute façon pas attendu avant le troisième trimestre 2020, voire plus tard. (Source : Digitimes, via Tom’s)

 

nvidia gtc 2020 [cliquer pour agrandir]

 Sait-on enfin ce que Nvidia a comme projet pour ses partenariats avec les différents fondeurs ?  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 12 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !