Il y a quelques jours, à la Crédit Suisse Annual Technology Conference, la mère Colette de Nvidia déclarait que sa boite bossait pour que tout le monde soit surpris dans le futur par les produits en cours d'élaboration. Évidemment, la première pensée allait vers Ampere, censée être la déclinaison 7nm des GPU succédant à Turing. La semaine qui vient de s'achever a vu le grand patron Jensen et son veston cuir se laisser aller à quelques confidences. Bien entendu ça reste léger et calculé, mais ce dernier a répondu à des questions.

 

Il a avoué que le caméléon avait des relations proches avec TSMC, qu'il juge en grande partie responsable du succès des verts depuis des années, grâce à sa maitrise des technologies de gravure. Il en profite d'ailleurs pour piquer les rouges en rappelant qu'avec le 12nm de TSMC, il possède des cartes à l'efficacité énergétique et performances supérieures aux cartes 7nm du concurrent. C'est coquinou puisque c'est l'architecture initiée sur Kepler et confirmée sur Maxwell qui a posé les bases d'une consommation maitrisée. Donc vous l'aurez compris, TSMC a encore les faveurs du lézard.

 

Et Samsung et son 7nm EUV dans l'histoire ? Ce dernier qui produit déjà des GP107 devrait hériter d'une toute petite partie de la production sans que rien ne soit dit. Le mystère reste entier sur le planning des verts, et on peut parier qu'il évoluera bien vite selon ce qu'AMD proposera au CES, en gros l'arrivée d'une carte RDNA2 qui viendrait se placer au niveau de la RTX 2080 SUPER, ou dans le meilleur des cas au niveau voire mieux que la RTX 2080 Ti déclencherait l'arrivée des cartes Ampere. (Source Technews)

 

nvidia new longeur

 Qui produira les cartes 7nm de Nvidia ? Si on sait désormais qui s'en chargera, on ne sait toujours pas quand. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 7 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !