Rituel éternel, Jon Peddie a fait son taf et compilé les chiffres du second trimestre pour le marché du GPU de PC, soit les cartes dédiées NVIDIA et AMD (et Intel dans un avenir proche ?), mais aussi les puces graphiques intégrées des CPU AMD et Intel. Avant de passer à la suite, n’hésitez pas à relire le rapport sur le dernier trimestre de 2018, ou encore cette brève causant d'un pronostic de Jon Peddie sur la probabilité d'une fuite des joueurs de PC vers les consoles à l'horizon de 2022. 

 

En tout cas, c'est officiel : AMD a livré plus de GPU (APU + carte dédiée) que NVIDIA au cours du trimestre précédent et pour la première fois depuis 5 ans. Pour retrouver une situation semblable, il faut en effet remonter à l’époque de la Radeon R9 290X (notre test de la carte pour les nostalgiques), la carte la plus rapide à ce moment-là, avant le lancement par NVIDIA d'un Maxwell salvateur, lequel aura ainsi sans vraiment le savoir marqué le début d'une longue période de domination sans partage. Voici les parts de marchés que rapporté par Jon Peddie :

 

Parts de marché GPU

(Jon PEDDIE)

Q2 2019Q2 2018Q1 2019
AMD 17,2%

14,8%

(+2,4%)

15,7%

(+9,2%)

Intel 66,9%

68,2%

(-1,4%)

68,2%

(-2,0%)

NVIDIA

16,0%

17,0%

-(1,0%)

16,1%

(-0,6%)

 

jon peddie part marche gpu q2 2019

 

Ainsi, AMD a livré 9,85% plus de GPU entre Q1 et Q2 2019, tandis qu'Intel et NVIDIA ont enregistré des baisses de 1,44% et 0,04%, respectivement. La hausse peut paraître surprenante considérant le peu d'évolution du catalogue d'AMD et l'était de sa présence sur le marché, d'autant plus que le constructeur accuse encore un certain retard sur son concurrent du point de vue technique et des performances. Néanmoins, les Radeon de série 500 et Vega sont encore très largement disponibles, offrent des performances raisonnables pour la majorité des usages, et ont été sérieusement bradées ces derniers mois avant le lancement des Radeon RX 5000 pour faire barrage aux GeFORCE Turing. Par contre, il est peu probable que les chiffres de Jon Peddie prennent déjà en compte les premiers chiffres liés aux ventes des dernières Radeon, pour cela il faudra certainement attendre le prochain rapport. Enfin, n'oublions pas l'influence certaine de l'offre en APU d'AMD, intéressante et avec des performances graphiques incomparables à celles des IGP des CPU du concurrent, mais c'est une situation que ce dernier compte bien renverser prochainement avec Ice Lake et Tiger Lake

 

Bien sûr, cela ne signifie pas du tout que l’équipe de Lisa Su a encaissé autant de thunes que ses concurrents. Pour l'aspect purement financier des choses, il suffira de revisiter nos superbes brèves sur les résultats du 2e trimestre de 2019 des 3 gus susmentionnés : AMD, Intel et NVIDIA.

Enfin, le marché du GPU étant habituellement un assez bon indicateur de la santé du marché du PC dans son ensemble, voici un résumé des autres chiffres partagés par Jon Peddie. Beaucoup de baisses, mais aussi un peu de croissance, notamment de la part du marché du PC, par ailleurs une tendance déjà observée l'année dernière. (Source)

 

JON PEDDIE, marché du GPU : autres chiffres de Q2 2019
Évolution des livraisons de GPU (depuis Q1)

+0,6%

(Moyenne sur 10 ans : -0,9%)

Quantité de GPU livrée

76,7 millions

(-8,93 millions depuis Q2 2018)

Pourcentage de GPU par PC

120%

(-10,38% depuis Q1)

Pourcentage de GPU dédié ("discrete") par PC

26,95%

(-1,99% depuis Q1)

Évolution du marché du PC

+9,25%

(+3,07% sur 1 an)

Évolution du marché de la carte graphique dédiée (AIB) -16,62%

 NVIDIA, AMD et Intel : quel était l'état du marché du GPU de PC au 2e trimestre de 2019 ? AMD, le seul à avoir pu tirer son épingle du jeu ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 11 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !