Si l'on en croit l'analyse d'IC Insights, AMD se retrouvera sur la première marche du podium dans le groupe de 25 compagnies vendeuses de semiconducteurs classées en fonction de leur taux de croissance prévisionnel pour l'année 2021 par rapport à 2020. En sachant qu'IC Insights a en principe été en mesure de s'appuyer sur les résultats de 2021 jusqu'au troisième trimestre inclus pour chaque entreprise, on peut imaginer que ce classement estimatif est donc plutôt précis et que les trois derniers mois de l'année ne devraient pas trop le chambouler. Attention, le tableau mélange vendeurs fabless et fondeurs, et différence n'est pas faite entre le statut de chaque entreprise sur le marché. Il est évident qu'il est bien plus difficile pour une entreprise mature, déjà au top et parfaitement établie comme Intel d'afficher une progression aussi fulgurante qu'un revenant sur la contre-attaque tel qu'AMD.

 

ic insights [cliquer pour agrandir]

 Oh ces beaux chiffres de croissance digne des années 90 ! Souriez et dites "pénuriiieee" !

 

De de fait, ce n'est pas tellement sans surprise qu'AMD se trouve ici sur la première marche du podium avec une croissance fantastique de 65 % ! Vu le travail fantastique réalisé depuis l’avènement de Ryzen, chaque pourcentage est ici indéniablement mérité et dire qu'il reste encore beaucoup de terrain à conquérir. L'entreprise est suivie de près par deux autres acteurs fabless, d'abord MediaTek avec 60 %, puis NVIDIA avec 54 %. Le premier fondeur de la liste est le chinois SMIC. Pas très surprenant dès lors qu'on se souvient qu'il est parti d'assez loin, pour ne pas dire de rien, mais impressionnant tout de même considérant les sanctions américaines contre la Chine. À moins que ces dernières n'aient en fin de compte que renforcé son affaire, indirectement ?

La première surprise ici c'est que le Taiwanais TSMC est en 15e position seulement, alors que l'entreprise fabrique pourtant les puces d'un grand nombre des acteurs classés ici, dont AMD et NVIDIA. On imagine que le fondeur se sera senti bien trop à l'étroit en 2021 dans ses fabs fonctionnant déjà au maximum de leurs capacités. Malheureusement, les expansions d'usines ne se finissent pas en un claquement de doigts. Ceci montre aussi que des entreprises sans usines telles qu'AMD et NVIDIA ont été en bien meilleure position pour profiter de la situation, le déséquilibre entre l'offre et la demande autorisant aussi des prix moyens de vente bien plus élevés que d'ordinaire, sans que le volume brassé soit systématiquement forcément beaucoup plus important.

 

Intel, qui partage régulièrement le podium du plus gros vendeur de semiconducteurs avec Samsung, n'est affiché qu'à la 24e position avec une croissance négative ! Effectivement, cette tendance est visible aussi en observant les résultats financiers depuis 2020 du fondeur américain. Les retards dans les projets de l'entreprise et la concurrence féroce d'AMD avec des produits compétitifs n'y ont certainement pas aidé du tout. Idem pour Sony, en queue de peloton. Gageons que la disponibilité difficile de la PS5 n'a pas arrangé les affaires du japonais. Pour l'anecdote, le premier Européen est le néerlandais NXP, en 11e position.


Un poil avant ?

NVIDIA Q3 2021 : encore du vert record chez les verts !

Un peu plus tard ...

Où est passée la DDR5 ? DTI ?

 IC Insights nous partage son classement de 25 vendeurs de semiconducteurs en fonction de leur croissance. Qui sur le podium ? 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 13 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !