En marge de l'annonce de ses résultats et lors d'un entretien avec le Financial Times, le PDG de NVIDIA, Jensen Huang, a reconnu que les pourparlers avec les autorités de régulations prenaient plus de temps que prévu initialement et par conséquent repoussent la fameuse roadmap des 18 mois. La date butoir pour le rachat est en principe fixée pour mars 2022, avec une extension possible jusqu'en septembre 2022. À ce jour, la date en mars aurait déjà été dépassée. Jensen ne rentre pas plus dans les détails du pourquoi du comment et affirme rester confiant, et convaincu que les autorités de régulations reconnaîtront les bénéfices de l'acquisition. Cela étant dit, NVIDIA ne serait pas totalement innocent dans ce retard, puisque le constructeur a déjà quelque peu procrastiné vis-à-vis des tâches à accomplir.

 

nvidia jensen huang petit comme ca

Petit comme ça le retard, si si ! 

 

En l'occurrence, la compagnie n'a toujours soumis les documents requis à la Commission européenne, ce qui aurait dû être fait en juillet... Vacances d'été obligent, NVIDIA va donc devoir attendre septembre — au plus tôt — pour le faire. Dans la même veine, NVIDIA avait attendu 8 mois après l'annonce du projet d'acquisition d'Arm avant d'envoyer les documents aux autorités chinoises, alors que celles-ci sont pourtant connues pour prendre leur temps, particulièrement avec des acquisitions comme celles-ci qui ne les emballent pas vraiment. C'est ainsi que le rachat de NXP par Qualcomm avait capoté en 2018, après avoir franchi la date limite de 18 mois + 3 mois d'extension. Une telle omission de la part de NVIDIA semble assez surprenante... Bien entendu, c'est sans compter sur toutes les autres barrières qui se sont levées entre-temps dans l'industrie et au niveau politique, notamment en Angleterre, la mère-patrie d'Arm.

 

Mais dans cette affaire, NVIDIA est certainement celui qui a le plus à perdre, Arm étant lui aussi en très grande forme, avec de nouvelles perspectives à l'horizon sur de nouveaux marchés et des puces qui continuent à se tailler des parts face aux alternatives x86. En sus, il se murmure qu'Arm et son proprio SoftBank auraient aussi un plan B en cas de raté de l'acquisition par NVIDIA, celui d'une introduction en bourse pour tirer profit de la valeur en hausse d'Arm. Bref, ces deux-là ne perdront probablement rien si NVIDIA se plante. (Source)


Un poil avant ?

Intel Architecture Day 2021 • Alder Lake, une architecture doublement nouvelle

Un peu plus tard ...

Intel Architecture Day 2021 • Xe HPG, des GPU bleus en provenance de TSMC

 Comment vont les choses du côté de la dernière tentative de shopping de NVIDIA ? 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 5 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !