En voilà une grosse nouvelle qui nous était tombée du ciel hier matin ! Selon les sources « bien placées » du Wall Street Journal, Intel serait en pourparler pour l'acquisition de l'américain Globalfoundries, une affaire qui évaluerait l'ex-branche fonderie d'AMD (depuis 2008) potentiellement à hauteur de 30 milliards dollars !

C'est encore loin des 40 milliards que NVIDIA veut avancer pour Arm, mais ça n'en reste pas moins une très grosse somme pour l'industrie et ce serait par ailleurs aussi la plus grosse transaction de l'histoire d'Intel, après les 14 milliards dépensés pour Mobileye en 2017 et les 15,4 milliards pour Altera en 2015. Au passage, n'oublions pas non plus qu'Intel aurait placé récemment une offre de 2 milliards de dollars pour acquérir SiFive, le spécialiste du RISC-V, et puis accessoirement les 20 milliards qu'Intel va engouffrer dans deux nouvelles usines aux USA, le tout dans le cadre d'une refonte de la compagnie. Décidément, Pat a donc bien le chéquier qui chatouille, mais les perspectives de subventions un peu partout aident certainement aussi beaucoup.

 

 

Mais ne nous avançons pas trop, rien de tout ça n'est encore fait et n'a ni d'ailleurs encore de caractère très officiel. La preuve, une représentante de GlobalFoundries a affirmé que sa compagnie n'est pas en discussion avec Intel, ce qui pourrait indiquer que l'information est avant tout basée sur une idée que Pat Gelsinger aurait pour l'instant simplement murmurée à voix haute pendant sa sieste au bureau, ou sur un premier contact entre Intel et le proprio de GloFo. GlobalFoundries pourrait aussi simplement préférer l'option d'une introduction en bourse, la compagnie n'étant pas publique à ce jour, mais étant entièrement entre les mains de Mubadala Investment Co, un bras d'investissement du gouvernement d'Abu Dhabi basé aux USA — ou de le faire en cas d'échec des négociations avec Intel, le cas échéant.

 

Toutefois, une telle acquisition paraîtrait pertinente et aurait beaucoup de sens pour Intel ! Mettre la main sur GlobalFoundries donnerait indéniablement un sérieux coup de fouet immédiat à l'effort IDM 2.0 et les ambitions de Pat Gelsinger pour Intel Foundry Services ! GlobalFoundries est déjà très bien implanté dans le monde, avec des usines et ses centres de recherche en Europe, aux USA et en Asie, et son affaire tourne dans l'ensemble très bien (GloFo détient aussi bon nombre d'excellents contrats auprès du gouvernement US, #subventionsinside). Enfin, bien que l'entreprise ait très notablement cessé de poursuivre le développement des nouvelles générations de procédés de gravure, pour la plupart des fondeurs tiers les plus gros volumes se font en réalité sur tous les procédés antérieurs au 10 nm, et il s'agit précisément du marché ciblé par GlobalFoundries, ce qui compléterait encore une fois à merveille les capacités actuelles d'Intel. Autre bonus, AMD et GloFo ne sont plus exclusifs depuis peu !

 

Finalement, il va de soi qu'un rapprochement Intel-GlobalFoundries serait passé à la loupe au moins aussi intensément que l'affaire de NVIDIA avec Arm, et là encore les tensions entre les USA et la Chine ne promettraient pas d'aider la situation. En tout cas, depuis son arrivée au poste, Pat Gelsinger n'a cessé de faire feu dans toutes les directions, une agitation signe d'une volonté de ratisser large et voir ce qui accroche le plus... (Source)

 

intel dollar cigar 10nm cdh

Une profa de 2018, mais toujours au goût du jour...


Un poil avant ?

Windows 10 19044.1147 : l'avenir de l'OS se précise avec la version 21H2

Un peu plus tard ...

Vraiment marre du minage ? Admirez 1,6 millions de $ d'ASIC se faire écrabouiller !

 Voilà qui donnerait effectivement un bon coup de boost à l'ambition d'Intel de proposer des services de fondeur pure-play ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 13 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !