SiFive est un concepteur fabless de puces basées sur le jeu d'instruction open source RISC-V, avec laquelle il commercialise donc avant tout ses propres IP, un peu à l'image de ce que fait Arm dans le milieu. Contrairement au Britannique, SiFive est encore une très jeune entreprise, fondée seulement en 2015, mais elle est déjà à la pointe de son domaine. Elle commence donc à se faire un nom et à prendre de l'importance, en témoigne aussi son rapprochement de plus en plus avec les grands noms de l'industrie, notamment Intel.

Justement, ces derniers temps les noms du fondeur de Santa Clara et SiFive ont régulièrement été associés dans l'actualité, d'abord en 2018 avec la levée de fond de la startup à laquelle Intel Capital avait participé avec une contribution majeure, puis plus récemment lors de l'annonce de la collaboration de SiFive avec Intel pour ses nouveaux services de fonderie IDM 2.0. Et maintenant, voilà que Bloomberg affirme qu'Intel aurait carrément déposé une offre de 2 milliards de dollars pour l'acquisition pure et simple de la startup ! Une tentative de boucler la boucle et récolter le fruit de son investissement arrivé à maturité ?

 

Certes, ça fait beaucoup d'argent pour une entreprise évaluée récemment à « seulement » 500 millions de dollars, mais Intel ne serait pas seul sur le coup et SiFive aurait en réalité l'embarras du choix entre plusieurs prétendants (non nommés), tout en se réservant naturellement l'option de rester indépendant et d'opter à la place pour une nouvelle levée de fond. Les discussions n'en seraient qu'à leurs débuts et il n'y aurait aucune garantie de succès. Bien entendu, ni Intel ni SiFive n'ont confirmé quoi que ce soit pour l'instant.

Le fort attrait pour cette entreprise et son portfolio est à placer dans un contexte où l'architecture x86 arrive pour ainsi dire en bout de son chemin, au point même où Pat Gelsinger a décidé que le portfolio x86 d'Intel sera désormais proposé librement aux futurs clients de ses services de fonderies, il est donc naturel que le fondeur cherche désormais à ajouter coûte que coûte du RISC-V à son arsenal de sorte à pouvoir rester en tête. De plus, l'industrie dans sa globalité est désormais aussi à la poursuite d'alternatives à l'architecture Arm, afin de se protéger des retombées anticoncurrentielles potentielles de l'acquisition du Britannique par NVIDIA (mais dont l'aboutissement est tout sauf garanti), et l'une de ces alternatives n'est autre que RISC-V. 

 

On rappelle que l'un des avantages premiers du RISC-V est l'absence de frais de licence, le jeu d'instruction étant open source et maintenu par une organisation à but non lucratif, comptabilisant à ce jour plus de 1000 membres dans 50 pays. Utilisée communément pour l'instant surtout pour l'élaboration de petites puces non complexes, l'organisation prévoit néanmoins de faire évoluer le standard pour permettre son usage avec des puces hautes performances plus grosses et plus complexes. En somme, la course pour la suprématie du RISC-V ne fait encore que commencer !

 

logo intel sifive inside cdh


Un poil avant ?

AMD travaillerait bien sur un GPU en MCM... pour le computing

Un peu plus tard ...

Clap de fin du support de Kepler et de Windows 7,8 et 8.1 pour NVIDIA à la fin aout

 Intel chercherait-il à récolter le fruit de son investissement de 2018 en se payant la startup SiFive ? 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 3 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !