Nul doute que beaucoup d'entre nous en on un peu ras-le-bol de la situation existante mettant à mal notre capacité en tant que passionné de hardware à mettre la main facilement et a prix réaliste sur les derniers CPU et GPU d'AMD, de Nvidia et d'Intel. Exit pour l'instant l'upgrade facile sans préméditation ni prêt bancaire ! Enfin, surtout pour les GPU, la situation s'étant tout de même relativement améliorée avec les CPU en provenance de chez TSMC et AMD anticipe encore du mieux pour les prochains mois, tandis que Nvidia travaillerait à produire plus de GTX 1650 (trokoul) pour les joueurs — du moins du côté de la Chine.

 

Mais pour ce qui est du marché dans son ensemble, on ne serait pas encore sorti de l'auberge, un avis qu'on a déjà entendu et réentendu, et qui est désormais aussi partagé par ARM Taiwan. Lors d'une conférence de presse à Taipei pour le lancement officiel de la nouvelle architecture ArmV9 — incarnant un changement architectural majeur par rapport à ArmV8, au passage —, le président CK Tseng a expliqué qu'on pourrait ne pas voir le début du bout du tunnel avant la première moitié de 2022, période durant laquelle la pénurie pourrait ainsi commencer à s'apaiser, selon lui.

 

amr taiwan 2014

 

On se doute bien que le monsieur a certainement de bonnes raisons de le penser et que son avis puisse donc paraitre crédible, ARM et ses nombreux partenaires comme Foxconn, MediaTek, Nvidia, Qualcomm, NXP, Oppo, TSMC, Marvell, ou Samsung étant plus que bien placés pour connaitre l'avenir immédiat du semiconducteur rien qu'en jetant un oeil à leur carnet de commandes respectif et leurs roadmaps, des informations évidemment peu publiques. En attendant, cela reste un poil plus optimiste que ce qu'avait avancé le fondeur taiwanais UMC en février par la voix de son co-président, pour qui un allongement de la pénurie jusqu'en 2023 n'était pas à exclure.

 

Il est certain que le manque de capacité chez TSMC et Samsung représente aussi une sorte de manque à gagner et c'est certainement en partie pourquoi chaque fondeur majeur compte engouffrer des millions, parfois des milliards de dollars dans ses moyens de production sur les 3 prochaines années. En parallèle, comme l'ont si bien révélé les mots du président de la TSIA (Mark Liu), l'industrie taiwanaise en particulier ne semble pas particulièrement ravie face à la volonté d'une relocalisation plus ou moins importante de la production qu'exprime désormais en réaction une certaine clientèle de l'Ouest et l'impact que cela pourrait avoir sur le paysage de l'approvisionnement en semiconducteurs  ! Si des acteurs comme TSMC et Samsung ne risquent probablement pas d'y perdre beaucoup, considérant qu'ils disposent des technologies et de l'expérience, leurs partenaires locaux et compatriotes respectifs n'ont surement pas trop d'intérêt à ce que cette pénurie dure trop longtemps. (Source)


Un poil avant ?

300 cartes Nvidia pour miner saisies en Chine

Un peu plus tard ...

Ventes de jeux vidéo : Valheim chute...?

 Il faudrait donc encore s'ARMer un peu de patience avant de retrouver un semblant de normal avec le semiconducteur... Mais quelle serait la tronche du normal à ce moment-là ? Mystère ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 7 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !