Le retour en force d'AMD, celui d'une compagnie longtemps dans le rouge à un compétiteur crédible sur le marché du processeur a été reconnu autant par la communauté du hardware en général que dans les établissements boursiers - certes, pas pour les mêmes raisons -  bien que ces derniers ont ensuite gratifié AMD d'une correction assez sévère du cours de son action depuis le mois d'octobre. Malgré cela, la performance (comprendre progression) annuelle d'AMD s'est par exemple avérée être supérieure à celle de NVIDIA - bien sûr, le point de départ n'était pas le même non plus et on rappellera aussi son ascension à l'indice S&P 100 en juin.

 Quoi qu'il en soi, en un an AMD a amélioré sa position de 57,23% et navigue aujourd'hui à 18$ par action, tandis que NVIDIA a jusqu'ici enregistré 34,81% de baisse annuelle (un déclin de 53% en un rien de temps) pour se stabiliser à 129$ la part, d'importantes fluctuations pour l'un comme pour l'autre majoritairement imputées au crash du marché des cryptomonnaies et aux troubles avec la Chine (entre autres). Précisons tout de même qu'AMD affichait encore 33,2 milliards de capitalisations boursières en septembre, et se retrouve avec "seulement" 17,72 milliards $ aujourd'hui.  À titre indicatif, en dépit d'une année également assez tumultueuse (Metldown & Spectre, perte de son CEO, pénurie...), Intel a enregistré jusqu'ici une fluctuation annuelle positive de 0,68%, relativement épargné des sentiments instables des marchés grâce à un portefeuille d'activité bien plus diversifié.

 

Mais revenons-en à AMD. La capitalisation boursière n'étant qu'une portion de l'équation du succès, les investisseurs petits et grands de tout horizon ont aussi pu apprécier la nouvelle marge brute d'AMD à 39,99%, alors que l'entreprise flirtait encore avec les 4,51% en septembre 2016. Merci qui ? Merci Zen en particulier, bien sûr, et Lisa Su en général, ou encore un Intel un peu endormi sur ses lauriers. EPYC 2, Ryzen 2, Vega 2 et Navi 10 le tout enrobé de 7nm, 2019 serait en théorie une autre année interéssante à venir, tant pour AMD que pour l'ensemble du marché, qui n'aura évidemment d'autre choix que de s'adapter au nouveau rapport de force tout autant qu'aux nouvelles conditions macroéconomiques.

En attendant, AMD franchira les portes du Nasdaq 100 -  correspondant aux 100 plus grandes entreprises cotées au Nasdaq - le 24 décembre prochain. Une entrée certes symbolique et circonstancielle, qui n'est absolument pas la garantie d'un avenir merveilleux assuré, mais largement méritée. (Source : Tom's)

 

amd intel nvidia leg day arm day cdh

Interprétation foireuse du jour, bonjour !

 Le couronnement de la performance de l'année (bientôt) passée d'AMD ?  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 13 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !