AMD tenait hier soir avec le décalage horaire une conférence nommée New Horizon. On y attendait des informations sur Zen 2, Ryzen 2 et sur Navi, et le sujet principal fut Zen 2, les premiers EPYC 7nm et la Radeon Instinct MI60 à base de Vega 20. 7nm, le mot est officiellement lancé ! AMD attend de ce procédé de gravure des merveilles, selon lui la densité serait multipliée par 2, la consommation divisée par deux pour les performances identiques, et la puissance jusqu'à 25% supérieure pour une même enveloppe thermique. Et comme prévu depuis l'arrêt de GlobalFoundries dans la course à l'armement, c'est TSMC qui va usiner toutes les puces Zen 2 quelle que soit leur forme. C'est EPYC 2 qui va inaugurer la chose, ça on le savait déjà, mais force est de constater que le plan de marche initial est respecté, AMD a un design de puces qui permet de graver en 7nm rapidement. Alors qu'il avait été longtemps en retard sur son ennemi Intel, AMD a fait sa transition de gravure plus rapidement. Cette ouverture ayant été faite par Lisa Su, c'est Mark Papermaster qui pris le soin d'expliquer EPYC 2.

 

amd 7nm slide

 

La génération EPYC 2 donc va utiliser Zen 2 et porte le nom de code Rome comme on le savait déjà. Si cela ne nous dit rien de particulier sur les améliorations attendues pour Picasso, AMD a estimé directement entre un cœur Zen 1 et Zen 2 29% de différence sur l'IPC sur des tests internes, DKERN+RSA mélangeant les Floating Points et les Integer Benchmarks. Le résultat final pourrait être supérieur entre une IPC meilleure et des fréquences en hausse, mais pas que, on pense au cache, aux latences moindres, une transition des données plus efficace par un dispatch des micro-op plus efficient, un doublement du bus des opérations flottantes de 128 à 256-bit (avec toutes les conséquences que cela peut avoir sur les systèmes de chargement et de rangement), soit tout pleins de petites choses qui donnent espoir.

 

zen2 rome

 

Rome est le premier CPU à être nommé chez AMD MCM, c'est à dire qu'il embarque 64 cœurs répartis en 8 puces de 8 cœurs (contre 4x8 pour les anciens Zeppelin) gravés en 7nm, mais leur interfaçage se fait cette fois via une puce de type I/O gravée en 14nm qui trône directement au milieu des autres. Ce chipset intégré communique avec les Zen 2 (appelés Chiplet) via l'Infinity Fabric, et réduit de ce fait les latences. Le nombre de lignes PCIe devrait être amélioré, et surtout les processeurs auront un vrai support de la mémoire octo-canal ; on verra bien si cela se vérifie en pratique.

 

rome2 cpu delid tomshard

 

AMD a également présenté sa Vega Instinct MI60, remplaçante de la MI25 qui embarquait un Vega 10 à l'époque en avant-première. Première carte à être gravée en 7nm, encore de chez TSMC - partenaire exclusif AMD désormais - elle est optimisée datacenters. On a bien vu que les puces Vega étaient meilleures pour le GPU Computing que pour le gaming, aussi AMD a optimisé sa puce pour cet usage en la basculant en 7nm. Elle mesure désormais 331mm² et possède 13.2 milliards de transistors. A titre de comparaison, Vega 10 mesurait 486mm² pour 12.5 milliards, Nvidia avec sa V100 fait 824mm² pour 21.1 milliards de transistors, TU102 est à 754mm² pour 18.6 milliards. Elle sera épaulée par 32 gigots de HBM2 avec correction d'erreur qui offriraient selon AMD une bande passante de l'ordre du téraoctet par seconde. C'est aussi la première carte à être annoncée comme étant compatible PCIe 4.0.

 

radeon instinct mi60

 

Par contre, la carte est prévue pour fonctionner dans un environnement GNU/Linux, pas de Windows, ceux qui auraient aimé dévier la carte vers du gaming en seront quitte. Pas sûr qu'elles puisse le faire sous ces mêmes distributions. Pour l'occasion, AMD a bossé sur la version 2.0 du ROCm, alias la boite à outil AMD pour le machine learning en open source. Acronyme de RadeonOpenCompute, cet ensemble d'applications intégrera les dernières routines ML Frameworks et Math, avec le support de Dockers et de Kubernetes, bref accent pingouin en priorité. Le reste de la présentation fut axé sur le cloud et les datacenters virtualisés, mais cela est cohérent étant donné que Next Horizon s'est attelé à présenter le matos futur pour ce domaine professionnel.

 

Vous l'aurez compris, on attend d'en savoir plus pour le segment mainstream, ou high-end, celui qui nous intéresse au premier degré. On attend plus de détails sur les versions Ryzen 2, et surtout il n'a été absolument rien dit sur Navi, AMD laisse donc les millions de joueurs un peu dans le flou cosmique sur ce point précis. La conférence n'a pas permis de lever le voile sur le futur d'AMD gaming. On se rappellera juste que Lisa Su était plutôt enthousiaste sur ce sujet. (crédit images @ Anandtech)

 

 AMD a dévoilé ses plans pour sa partie professionnelle, inaugurant des détails pour Zen 2. Quant à Vega 7nm, ça s'annonce pas mal pour les pros, les gamers attendront encore 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 38 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !