Si il y a bien une chose dont les entreprises raffolent, c'est de faire un maximum d'argent. En même temps, c'est un peu leur raison d'être dans notre cher système capitaliste, et ce ne sont pas les nombreuses limitations marketing qui diront le contraire. Dans cette course aux bousoufs, bon nombre d'acteurs se partagent le gâteau des puces basées sur des semi-conducteurs, Samsung et Intel en tête sans grande surprise ; l'un pour ses activités diverses (RAM, NAND, SoC) et l'autre pour sa domination du marché PC.

 

Avec "seulement" 2% des revenus totaux, NVIDIA fait cette année son entrée à la 10ème place des plus grosses entreprises au monde du secteur en terme de revenus annuel. Cela est signe d'une très forte croissance (+42 % par rapport à 2016), imputable à la croissance folle des cryptomonnaies et une gamme Pascal plus toute jeune mais toujours bien efficace. Avec les verts, seul Qualcomm (et Mediatek, dont la présence dans le top 10 n'est qu'intermittente) est une entreprise strictement fabless, c'est-à-dire ne vendant que des schémas de puces, et dépendant donc de fonderies pour l'implémentation de leurs nouveautés.

 

vente puces 2017

 

Une autre nouvelle de ce classement est l'augmentation très nette (+21,7 %) du marché global : en dépit des difficultés de gravure, l'informatique a encore de très beaux jours devant elle ! On peut également constater un bel enrichissement de Micron et SK Hynix, directement lié au cours haut de la RAM cette année (courage, ça descend !). Pour ce qui est de 2018, la NAND 3D devrait faire les fortunes de ses producteurs, mais il faudra encore attendre avant de dresser ce bilan-là. (Source : EETimes)

 Dans un marché en globale hausse, NVIDIA se taille une place aux côtés d'autres firmes fabless comme Qualcomm et Mediatek. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 28 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !