• Les performances

Voici les tests de chauffe qui sont réalisés avec la ventilation d'origine et sa régulation propre si elle est proposée. Ensuite nous procédons aux mesures selon le pourcentage de vitesse défini dans notre protocole. Nous vous proposons deux mesures réalisées à 140W puis à 220W. Les résultats sont exprimés en Delta T, c'est-à-dire température du processeur - température ambiante. Voici les résultats :

 

 

De prime abord la recette semble fonctionner. Nos deux protagonistes du jour s'insèrent en force dans notre panel, en tout cas quand les ventilateurs tournent à plein régime. Le 240 mm commence par nous étonner en nous offrant une belle prestation à pleine vitesse. La régulation est ensuite peu flatteuse, marque d'un manque de puissance lorsque les ventilateurs ralentissent. Le 240 mm en souffre, quand le 360 peu profiter de plus de surfface de dissipation. On souffle à moins de 500 tr/min à 25% et l'air à beaucoup de mal à traverser le champ d'ailettes. Le radiateur en aluminium n'aide pas vraiment dans ce cas. Notre 240 tombe au classement. Pour ce qui est de l'overclocking, on s'en sort encore bien à pleine vitesse. Les ventilateurs montrent leur plein potentiel ici, mais se retrouvent rapidement dépassés lorsque l'on régule leur vitesse. Encore une fois le score est bon à pleine vitesse, mais décroît rapidement à chaque palier suivant, pour finir en échec sur la fin.

 

Le 360 mm lui aussi tape fort au départ, sur la configuration non overclockée. Le résultat mesuré est très bon pour un modèle de 360 mm. Il souffrira par contre du manque d'endurance de la ventilation dès qu'elle est régulée. On reste tout de même proche de ce que propose le reste de la famille, mais on aurait aimé voir une nette amélioration sur cette nouvelle série. Sur plateforme overclockée même constat. La soufflerie parvient à bien évacuer la chaleur du radiateur, mais pour cela elle doit se donner toute entière. La régulation fait ensuite dégringoler le kit, dont les ventilateurs manquent de patate pour traverser son radiateur.

 

• et les nuisances sonores

Nous revoyons un peu notre copie pour la présentation des nuisances sonores des kits testés. La multiplication des références donnait lieu à un joyeux bazar. Laissons place à 4 références (qui ne sont pas susceptible de rester selon les retours) : les Liquid Freezer II 240/360 (excellents modèles d'entrée de gamme), le H115i RGB Pro (un bon 280 mm équilibré), le Kraken X52 (une référence peu connue pour sa discrétion) et enfin le NH-D15 (référence dans l'air cooling). Le modèle testé sera confronté à ces modèles et les données récoltées sur les anciennes références restent disponibles dans la partie dédiée aux tests Cooling du site.

 

 

Le son émis par la ventilation donne dans les graves et ne se montre pas gênant, même dans les tours. On relève tout de même un niveau sonore compris entre 51 et 53 dB selon le modèle, lorsque les kits tournent à pleine vitesse. Ils sont alors pleinement audibles, mais comme indiqué, ils ne fracassent pas les tympans. La régulation permet de gagner en confort, surtout pour le 240 mm. Le 360 est encore audible à 75% de ses capacités. Il faut passer sous les 50% pour obtenir quelque chose de supportable 24/7, et à moins de 25%, les kits sont quasiment inaudibles. Le point positif ici, c'est que la pompe ne produit aucun bruit parasite à ce stade de nos tests !

 

• Pour conclure

comptoir 3starsNous voici au terme de ce dossier consacré à la nouvelle gamme d'AIO signée Cooler Master. La qualité de fabrication et la finition proposée, ne font aucun doute quant au soin qu'à apporté la marque lors de l'élaboration de cette série Flux. Radiateur, tête de pompe, éclairage, tout est là pour en mettre plein les yeux. Nous voyons que Cooler Master cherche à apporter des solutions pour se démarquer, cependant, le choix de la ventilation et le radiateur à haute densité ne font pas bon ménage. Nous constatons au ralenti que le souffle est plutôt insuffisant, ce qui impacte assez rapidement les performances. À pleine vitesse, nous avons affaire à des kits offrant de bonnes prestations, tant sur le relevé de température que lors de la prise de son. Mais si l'on tente de réguler à la main la soufflerie, l'ensemble perd rapidement de sa superbe. Les températures grimpent, allant jusqu'à l'échec pour le plus petit des deux. Cela dit, on sait maintenant qu'il ne faudra pas trop les chatouiller si vous laissez faire la régulation et que vous voulez garder un certain confort auditif. Les prix ne nous sont pas encore révélés au moment de rédiger ces lignes. Il est toutefois assez facile de croiser Flux sur les internets. Le 360 se balade autour des 180 €, quand son petit frère s'affiche 20 € moins cher. Si nous ne tenons compte que de la qualité de fabrication et de la finition impeccable des kits, alors pourquoi pas. Le prix passerait très bien. Mais les performances écaillent le vernis trop fragile de cette nouvelle série qui doit se confronter à une concurrence impitoyable, Liquid Freezer II en tête, et même au sein de sa propre famille ! Nous concluons ainsi ce dossier par 3 étoiles, puisque le prix ne joue pas en faveur de cette nouvelle déclinaison à la finition haut de gamme, mais aux prestations encore trop dans le milieu de gamme.

 masterliquid plflux conclusion

 


asus 40 gskill 40 noctua 40 intel_logo.jpgdocmicro

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 

 



Yapa de ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !