• Les performances

Voici les tests de chauffe qui sont réalisés avec la ventilation d'origine et sa régulation propre si elle est proposée. Ensuite nous procédons aux mesures selon le pourcentage de vitesse défini dans notre protocole. Nous vous proposons deux mesures réalisées à 140W puis à 220W. Les résultats sont exprimés en Delta T, c'est-à-dire température du processeur - température ambiante. Voici les résultats :

 

 

On ne s'attendait pas à autre chose que ça de la part d'EKWB. Ses AIO se placent assez bien dans le classement, avec une belle percée du 360 mm qui vient taquiner le Z73 ou les modèles équipés d'un radiateur en cuivre. C'est vrai à 140 W, comme à 220W pour le gros modèle qui se paye (enfin) l'Eisbaer 240 avec un excellent delta de 41.4°C. Le petit frère lui se bat également avec un Kraken dans les deux cas. Il s'agit du Z63, qui aura toujours l'avantage de ses dimensions (280 mm) pour le garder en respect. En diminuant la vitesse de rotation, on assiste à un passe d'armes entre les deux gros 360 mm de chez NZXT et EKWB. Le Kraken passe devant à 140 W, mais l'EK-AIO de 360 mm garde une meilleure endurance avec un gros overcloking. Le 240 mm perd un peu de terrain mais reste dans le haut du tableau. Les performances sont excellentes et lui aussi aimera être mis sous pression.

 

En limitant la vitesse des ventilateurs à 50%, les AIO EKWB conservent une bonne endurance et se placent parmi les meilleurs modèles du panel. Enfin, notre dernier palier de régulation révélera une petite faiblesse du 240 mm. Il plonge dans le classement à 140W et ne parviendra pas au bout du test à 220W. Le 360 mm lui reste serein même si NZXT garde la tête à 220W.

 

• et les nuisances sonores

Nous revoyons un peu notre copie pour la présentation des nuisances sonores des kits testés. La multiplication des références donnait lieu à un joyeux bazar. Laissons place à 4 références (qui ne sont pas susceptibles de rester selon les retours) : le Liquid Freezer II 240 (un excellent modèle d'entrée de gamme), le H115i RGB Pro (un bon 280 mm équilibré), le Kraken X52 (une référence peu connue pour sa discrétion) et enfin le NH-D15 (référence dans l'air cooling). Le modèle testé sera confronté à ces modèles et les données récoltées sur les anciennes références restent disponibles dans la partie dédiée aux tests Cooling du site.

 

 

En ce qui concerne les nuisances sonores, pas de miracle sur les modèles que nous avons en test. Les Vardar S sont véloces, ils poussent fort et l'on sait que c'est généralement synonyme de bruit. Le 360 est logiquement celui qui donne le plus de voix à pleine vitesse avec ses trois ventilateurs. Si l'on enregistre 60 dB à fond, l'ensemble reste supportable à cette vitesse. La régulation, la plage de fonctionnement et l'endurance du modèle permettent heureusement de garder un niveau sonore convenable, même en cas de forte charge. Le 240 mm et son ventilateur en moins sera mieux loti. Il faudra passer les 50% pour qu'il devienne nettement audible. Lui aussi profite de la régulation de ses ventilateurs et de son endurance pour ne pas être gênant en cas de charge soutenue.

 

• Pour conclure

comptoir 4starsEKWB nous propose une série d'AIO globalement réussie et surtout performante même sous la contrainte. Le savoir-faire de la marque se ressent sur ces kits bien équipés et au design général assez plaisant. Le RGB est bien présent sur les EK-AIO, de la pompe aux ventilateurs. Le logiciel, si vous utilisez EK-Loop Connect, ne permet pas un réglage fin de l'éclairage et se limite à des effets préenregistrés ou des couleurs fixes. Nous aurions aimé pouvoir contrôler chaque canal d'éclairage indépendamment, mais ce n'est pas le cas. Si vous n'utilisez pas le hub optionnel, vous pourrez gérer l'éclairage depuis votre carte mère, du moment qu'elle dispose d'un connecteur aRGB.

Si nous ne remarquons pas de défaut dans l'assemblage où la finition des kits, le système de fixation a montré une certaine fragilité sur la version de 360 que nous avons reçu. Par contre, ça n'était pas le cas sur le 240 mm. Bien qu'il semble que le problème soit marginal, Nous vous conseillons tout de même de rester prudent lors du serrage, de l'effectuer à la main et de ne pas forcer lorsque vous sentez que ça bloque. Ces précautions prises, vous n'aurez pas à vous en faire. Sinon, EKWB vous changera les éléments abîmés. Les performances, nous l'avons vu, sont excellentes sur ces modèles. Si vous les sollicitez fortement, ils sont accompagnés de nuisances élevées. La régulation permet de profiter d'un bon ratio performances/bruit, donc laissez faire la machine. Pendant nos tests, la pompe est restée sage. Un léger bruit d'amorçage s'entend au démarrage et c'est tout. Si vous la poussez à fond, elle n'émettra pas plus de 37 dB à elle seule. Dans un boîtier vous ne l'entendrez quasiment pas.

Nous avons évoqué les performances, la qualité de fabrication et l'équipement, reste à parler du prix. L'EK-AIO 360 D-RGB se frotte sans mal à un Kraken Z73 en terme d'efficacité. L'encombrement est le même, la pompe n'a pas d'écran, mais vous le paierez la moitié du prix. Quant à l'EK-AIO 240 D-RGB, ses prestations lui permettent de surpasser le X53 et de coller à un H115i Pro ou un Z63, mais il se frottera tout de même à une concurrence féroce sur son segment. Vendu un peu moins de 130 €, le prix est bien dosé sur ce modèle aux performances honorables.

Compte tenu de notre petite mésaventure, nous émettons tout de même un petite réserve dans ce verdict. Les kits EK-AIO xxx D-RGB de chez EKWB repartent avec quatre étoiles, puisque malgré le petit accroc, ils offrent de bonnes prestations, pour un prix qui reste conséquent, mais raisonnable !

 

conclu ek aio

 


asus 40 gskill 40 noctua 40 intel_logo.jpgdocmicro

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 

 



sommaire

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 8 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !