• Présentationnage & usage (pour le conclusionnage, voyez la page d'après)

inovu swl10 [cliquer pour agrandir]

 

Premières observations
INOVU SWL10
Dimensions 439 x 156 x 20 mm
Poids 0,737 g
Couleur Noir ou blanc
Format AZERTY 105 touches
Commutateurs À ciseaux en X avec membrane
Rétroéclairage N/A
USB

USB 3.0 pour le dongle sans fil

sans fil RF, ondes radio
batterie 2 x Ni-MH AAA 600mAh 2.4 V
recharge Solaire/lumiere
Tarif 49,96 €
Garantie

2 ans

Dans son petit carton fin, calé avec du carton et emballé dans du plastique, on y trouve le clavier... et c'est tout. Assez logiquement, pas de câble à l'horizon ni de manuel pour expliquer son principe et fonctionnement. En fait, les instructions ont simplement été imprimées au dos du carton et il n'y en a d'ailleurs que deux : brancher le dongle et basculer l'interrupteur sur « ON »,  facile ! De face, le clavier ne paye pas de mine, c'est un clavier de bureau basique très fin avec des capuchons plats low profile, à la manière d'un clavier de PC portable et auquel a été intégrée une poignée de capteurs « solaires » et de batteries pour son alimentation. C'est d'ailleurs cette partie-là qui attirera l’œil en premier, surtout si vous n'avez jamais eu un clavier de la sorte entre les mains. On dénombre deux zones distinctes de capteurs (sûrement une pour chaque batterie), séparées par les deux seuls indicateurs (vaguement) lumineux du clavier situés au centre. Attention, il faut penser à enlever le film plastique recouvrant cette partie, sans quoi la charge solaire fonctionnera très mal (le service client le spécifie sur le site, probablement signe que la tendance est à l'oublier).

 

Le layout du clavier est un AZERTY standard, plus 4 raccourcis multimédias au-dessus du pavé numérique et un autre pour ouvrir la calculatrice. Des raccourcis supplémentaires sont évidemment disséminés sur les touches fonctions du clavier, pour verrouiller le pc, ouvrir l'explorateur de fichier, envoyer un e-mail, etc. Malgré les dimensions presque standards du clavier, certaines touches ont été un peu rétrécies, quand bien même ce n'est pas vraiment l'espace qui aurait manqué pour afficher des dimensions normales.

 

inovu swl10 [cliquer pour agrandir]

 

inovu swl10 [cliquer pour agrandir]

 

Tout le clavier est en ABS, d'une pièce monobloc en apparence, mais il s'agit bien de deux morceaux, même si ce n'est pas flagrant. L'ensemble est solide, rigide et ne plie presque pas. Le plastique de la surface est plutôt rugueux et mat, tandis que les capuchons sont plus lisses et un poil plus brillants. Il va de soi que vous n'y trouverez ni RGB ni de rétroéclairage, les caractères des touches sont des imprimés collés sur les capuchons. Ils semblent assez résistants. Une tentative de les rayer en grattant répétitivement avec l'ongle n'a produit aucun résultat, mais un truc plus pointu comme un tournevis n'aura pas trop de mal. Comme il fallait s'en douter, la portion supérieure brillante comportant les capteurs de lumière est particulièrement sensible aux traces de doigts et salissures, ce n'est pas le cas pour le reste du clavier. Mais un simple coup de chiffon y remédiera facilement. Encore une fois, il faudra ne pas oublier d'enlever le film plastique collé sur cette surface.

 

inovu swl10 [cliquer pour agrandir]inovu swl10 [cliquer pour agrandir]

 

Le dos est une grande surface bien lisse en plastique, avec une protubérance dans la partie supérieure sous laquelle se cachent sans aucun doute les deux batteries individuelles. C'est aussi dans cette portion qu'est intégré l'interrupteur ON/OFF du clavier et le socle (magnétique) pour le dongle USB. Malgré l'absence de couvercle, celui-ci y tient très bien en place et ne tombera pas par accident. Pas de cales de rehausse pour modifier l'inclinaison du clavier, mais il faut dire qu'il possède déjà une assez bonne pente d'origine, qui correspond grosso modo à celle d'un clavier gaming standard sur ses échasses. Enfin, 5 très petits pieds en caoutchouc sont présents pour arrimer l'INUVO à sa surface. Malgré leur taille, ils font aussi bien que des patins plus grands, mais le poids du clavier aide aussi.

Bref, l'assemblage du périphérique est très propre, une bonne finition sans défaut apparent et les matériaux utilisés semblent de qualité, c'est tout à fait convenable pour les types d'usages auquel ce genre de clavier se destine, à savoir bureautique et multimédia, principalement.



sommaire

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 2 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !