En voilà une idée de test tellement saugrenue qu’elle aurait pu naître au Comptoir. En 2021, alors que les AAA sont aussi gourmands que Guillaume quand il n’a pas pris son goûter, un petit village gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur. En effet, sous Linux, les titres natifs sont de plus en plus rares (la faute/grâce à un Proton plutôt efficace), nous nous retrouvons donc avec des jeux pas vraiment très jeunes dès lors que l’on cherche à comparer les API.

 

portal2

 

Car, derrière ce protocole en apparence loufoque se cache une réelle volonté informative, car Portal 2 a reçu il y a quelques jours une mise à jour permettant de faire mouliner le bouzin avec Vulkan en lieu et place de l’OpenGL originel. Certes, il ne s’agit que de traduction directe de la version DirectX en leur homologue suivant l’API de Khronos, mais le boulot est suffisant pour mesurer des gains, et pas des moindres.

 

En effet, notre confrère Phoronix a sorti son banc de test GPU, avec pas moins de 7 cartes rouges allant de la RX 590 à la RX 6800 XT en passant par Vega et la Radeon VII. Globalement, il n’y a pas photo : l’API bas-niveau permet sans aucun doute possible de faire sauter le goulot d’étranglement processeur, entraînant des hausses de performance significatives, même avec la RX 590 qui prend 20 % de performances supplémentaires en 1080p. En 1440p, les choses sont plus difficiles pour Polaris, le problème se situant au niveau du GPU et non plus du CPU, les gains commençant à se faire sentir à partir de la 5700 XT ; une situation encore accentuée en UHD, où seules les RX 6800 et RX 6800 XT testées ont montré une augmentation des performances. Pour le reste, sortez DeepL pour obtenir une version francisée du papier !

 


Un poil avant ?

Ventes de jeux vidéo : et Valheim qui continue...

Un peu plus tard ...

Le nouveau GPU-Z fait des indiscrétions à l'insu de son plein gré !

Les 9 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !