• Températures

Avant de surcadencer nos CPU, jetons un rapide coup d’œil aux différentes températures relevées pour nos protagonistes durant les tests à leurs fréquences par défaut. Les refroidisseurs utilisés sont décrits en page protocole, quant à la pâte thermique, il s'agit d'Arctic MX-4.

 

barbecue steaks

 

Sur la carte MSI, le Core i9-10900K obtient un résultat proche du 9900KS, le Core i5-10600K ne faisant pas mieux, c'est même pire pour le 10700K. Dans sa version "débridée" qui est testée cette fois sur la carte d'Asus avec un VCore plus élevé, c'est déjà moins bon pour le flagship et révélateur des conséquences de ce paramètre sur la capacité d'overclocking. Le die plus fin ne semble donc pas faire de miracle ici, mais ces températures correspondent cette fois au maximum mesuré par HWiNFO, qui intervient lorsque PL2 est actif. Sous régime PL1, le 10900K testé sur la carte MSI se contente de 66°C. Il en est de même pour les 10600K et 10700K.

 

 

 

• Overclocking

Concernant l'overclocking, Intel communique sur son outil XTU qui a été mis à jour pour permettre d'ajouter certaines fonctionnalités à l'occasion de ce lancement. L'ergonomie nous semble par contre toujours perfectible pour en faire une alternative crédible à Ryzen Master.

 

XTU [cliquer pour agrandir]

XTU, le concurrent bleu de Ryzen Master

 

Finalement c'est plutôt décevant, puisqu'à l'instar des puces Zen 2, il ne nous a pas été possible sur le 10900K, de stabiliser la fréquence de pointe (5.3 GHz sur 2 cœurs) à tous les cœurs. Intel tout comme AMD avant lui, a donc consommé une grande partie de la marge disponible via tous les mécanismes déployés sur cette génération. Nous avons en définitive réussi à valider 5,1 GHz de manière stable sur les 10 cœurs avec 1,33 V. La consommation explose avec +186 W sur le 12 V (+138%) et des performances qui progressent de 16,7% sous Cinema 4D.

 

cpuz 10900k oc

Core i9-10900K après surcadençage de tous ses cœurs

 

Le gros souci provient de la température, car malgré l'usage d'un NH-D15 SE, cette dernière atteint 97°C. A noter qu'une grande partie des gains mesurés peut être atteinte en libérant juste le TDP. Ainsi, en fixant PL1 à 250 W (soit celle de PL2 par défaut), la fréquence en charge se maintient systématiquement à 4,9 GHz pour le 10900K. De quoi gagner une douzaine de pourcents, pour une consommation en hausse d'une soixantaine de watts et pour une température beaucoup plus raisonnable, flirtant avec les 80°C (NH-U12S). Pour aller au-delà, il faudra impérativement muscler le refroidisseur.

 

cpuz 10700k oc

Le Core i7-10700K overclocké tous cœurs

 

Quid du Core i7-10700K à présent ? Eh bien pas de jaloux, puisque la fréquence maximale stable atteinte avec le NH-D15 SE est exactement la même et ce avec une tension légèrement moindre. Par contre impossible de stabiliser le palier suivant. Les performances progressent de 12% pour une surconsommation de 127 W (+95%) sur le 12 V. La température atteint tout de même 96°C, il sera donc difficile d'exploiter un tel overclocking sans opter pour une refroidisseur bien plus performant (et coûteux). Finissons par le plus petit des trois.

 

cpuz 10600k oc

Fréquence du Core i5-10600K après overclocking de tous ses cœurs

 

Pour le Core i5-10600K, nous sommes parvenus à 5 GHz tout rond avec 1,35 V. La consommation augmente de 170 W sur le 12 V (+108 %) et les performances progressent de 11%. Pas très rentable non plus, d'autant que la température est elle aussi très élevée avec le même refroidisseur, à 94°C. Voilà ce que nous pouvions vous dire sur cette génération 10, passons au verdict page suivante.




Les 102 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !