• Indice applicatif

Même si le résultat de chaque test est plus important qu'un indice global, ce dernier permet toutefois d'établir une hiérarchie en un coup d’œil. Notons que pour des raisons temporelles, nous ne pouvons reprendre les tests de chaque CPU à chaque dossier. Nous nous assurons de limiter les modifications entre tests au strict minimum, en conservant la version de l'OS et empêchant les mises à jour de ce dernier, utilisant la même version des logiciels testés ou du pilote carte graphique. Commençons par le domaine applicatif, c'est-à-dire tous les tests pratiques hormis les jeux. Le Ryzen 7 3700X s'avère mine de rien 25% plus rapide que son devancier, soit la même valeur que celle mesurée en juillet avec un AGESA plus ancien. Le Core i9-9900K progresse de son côté légèrement sur notre indice (du fait de nos réglages moins restrictifs le concernant pour le TDP comme expliqué en page protocole), puisqu'il n'est plus devancé "que" de 13% au lieu de 17%. Il en est de même pour les autres puces des bleus. Le 3400G propose 8% de mieux que le 2400G, un gain typique de Zen+ face à Zen.

 

Si on se concentre à présent sur les nouveaux processeurs testés, le Ryzen 7 3800X s'avère plutôt décevant. Pas au niveau de ses performances dans l'absolu qui sont excellentes, mais en raison du très faible écart le séparant du 3700X. De son côté, le Ryzen 3600X se positionne entre les Core i7-9700K et Core i9-9900K, ce qui constitue une excellente prestation au regard des prix respectifs des dites puces. A noter toutefois que son petit frère dépourvu de X, devrait lui aussi s'avérer redoutable tout en étant notablement moins cher (50$ d'écart sur le tarif officiel), nous l'inclurons prochainement. Le 3900X s'avère toujours aussi performant, puisqu'il faut se tourner vers des puces bien plus onéreuses pour en venir à bout, et encore de bien peu. Enfin, les performances moyennes de ce dernier varient d'à peine 1% entre les plateformes X370 et X570, nous sommes donc à la limite de la marge d'erreur. Un possesseur d'une telle carte mère disposant d'un bios Ad Hoc, pourra donc envisager cette mise à niveau sans aucun compromis quant aux performances obtenues.

 

 

 

• Indice ludique

Attardons-nous à présent sur le domaine ludique, qui a son importance vu l'intérêt d'une partie de notre lectorat pour ces activités ! Cette fois les bleus sont davantage dans leur élément et conservent un petit ascendant sur les nouveaux venus. Toutefois, l'argument de l'avantage ludique d'Intel est malgré tout bien difficile à justifier à présent, puisqu'il ne faut pas oublier que nous visons ici les situations de limitation CPU avec une carte graphique surdimensionnée pour le FHD, il y a fort à parier que la plupart des utilisateurs se trouveront davantage limités par leur GPU en utilisation plus classique, et qu'il n'y aura aucune différence pratique entre des CPU si proches. Le Ryzen 7 3800X a toujours bien du mal à justifier un quelconque intérêt face au 3700X, à choisir, optez pour une carte graphique plus performante avec le différentiel de coût entre ces deux CPU. L'hexacœur est un chouia derrière côté performance, rien de dramatique pour autant et suffisant pour devancer un 2700X. Enfin, l'écart est pour ainsi dire nul entre le 3900X testé sur plateforme X570 ou X370.

 

 

Passons aux mesures de consommation page suivante.




Les 32 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !