• Asus Maximus IX Formula

Nous débutons avec la carte d'Asus que nous avons reçue en premier et qui a servi de base à nos tests. Fidèle aux codes de sa série Republic Of Gamers (ROG), cette Maximus IX Formula se place au sommet de la gamme en attendant une éventuelle Extreme. Elle arbore donc un PCB noir recouvert par le ROG Armor, un carénage en plastique censé protéger de l'échauffement la carte mère, en empêchant le contact avec l'air chaud en provenance de la carte graphique ou du CPU. L'intérêt nous semble discutable, par contre il joue un rôle d'enjoliveur indéniable. En plus des indispensables LED Debug et bouton Power On / Reset, elle comprend 6 connecteurs d'extension, tous à la norme PCIe 3.0 : 3 au format 1X et 3 en 16X. Les 2 premiers de ce type sont gérés directement par le CPU et se scindent en deux fois 8X lorsqu'utilisés simultanément. Le troisième port 16X fonctionne lui en 4X ou 2X selon la configuration et utilise les lignes du Z270.

 

asus z270 maximus IX formula [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

La face arrière dispose aussi de son carénage, métallique cette fois, il s'avère donc plus utile pour éviter la torsion du PCB. Notons qu'il alourdit notablement la carte mère (tout comme le waterblock).

 

Asus Maximus IX Formula : face arrière [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Puisque l'on parle de ce dernier, il s'agit en fait d'un refroidisseur hybride dédié à l'étage d'alimentation. Il peut fonctionner sans souci en air cooling, 2 filetages 1/4" permettent toutefois de le raccorder à un circuit de watercooling pour ceux qui utilisent ce type de refroidissement et ainsi abaisser significativement la température des transistors de puissance.

 

Asus Maximus IX Formula : waterblock [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Pour la RAM, la carte d'Asus comporte 4 slots DDR4 pour une gestion en bi-canal par le biais du contrôleur mémoire inclus au CPU. Également visibles sur cette photo, le connecteur d'alimentation 24 broches, l'afficheur à LED des codes de démarrage, les boutons ON et Reset, ainsi que le connecteur interne pour USB 3.1 Gen 2.

 

Asus Maximus IX Formula : debug [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Asus a opté pour un étage d'alimentation à 10 phases, de quoi goinfrer en électrons les CPU qui y seront installés, d'autant que la plateforme 1151 n'est pas réputée pour sa gourmandise.

Asus Maximus IX Formula : étage d'alimentation [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Côté stockage, on trouve 6 ports SATA 6 Gbps et Asus leur a adjoint  2 ports M.2 en PCIe 3.0 4x, dont un vertical disposant pour cela d'un berceau métallique à viser sur le PCB au format 2280 max. Le second (22110 max.) est accessible sous le cache recouvrant une partie du radiateur chipset (une vis à retirer). Une plaque métallique (sous le cache) recouverte d'un pad thermique fait office de léger refroidisseur.  

 

Asus Maximus IX Formula : connecteurs stockage [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Du côté back panel, en sus de 4 USB 2.0 et 4 USB 3.0, on voit apparaître 2 ports USB 3.1 Gen 2 (dont un avec le fameux connecteur C réversible), ainsi que les connecteurs d'antennes pour le WIFI et le port Gigabit Ethernet animé par une puce Intel i219-V. Deux connecteurs vidéo sont présents : un HDMI 1.4 et un DisplayPort 1.2, ainsi que les sorties audio. À ce sujet, Asus annonce avoir particulièrement soigné le sujet avec l'utilisation du nouveau codec ALC S1220, un DAC ESS Hifi Sabre, des condensateurs Nichicon et un blindage pour éviter les perturbations électromagnétiques.

 

Asus Maximus IX Formula : rear panel [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Petit zoom sur le premier port PCIe 16x dédié aux cartes graphiques, Asus l'a renforcé (le second également) par un cerclage métallique pour lui permettre de supporter des cartes très lourdes. Si l'attention est louable, pas sûr que cela change grand-chose vu l'épaisseur du métal et les points de soudure au dos... À noter que le loquet de verrouillage est translucide pour permettre le rétroéclairage par LED multi-couleurs. Il en est de même pour le logo ROG représenté sur le radiateur du chipset, les boutons On / Reset mais aussi l'inscription Republic Of Gamers visible juste au-dessus du port PCIe. Les amateurs de LED seront conquis !

 

Asus Maximus IX Formula : connecteur PCIe [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Pour finir, voyons rapidement l'interface graphique de l'UEFI concoctée par le constructeur. Le mode EZ (Easy) rappelle l'essentiel même si nous ne sommes pas forcément fans de l'ergonomie de ce dernier. Bon point pour les Anglophobes, Asus a traduit son interface en Français.

 

UEFI Easy mode Asus Maximus IX Formula

Le mode EZ de l'UEFI Asus

 

En basculant dans le mode Advanced, on découvre un (très) vaste choix de réglages, mais ils sont très bien organisés par sections et l'on s'y retrouve finalement rapidement avec un peu d'habitude.

 

UEFI Advanced mode Asus Maximus IX Formula

Le mode Advanced

 

Voilà, c'est fini pour cette Asus Maximus IX Formula, une carte réussie, tant visuellement qu'en termes de conception et qui ne nous a posé aucun problème durant nos tests, preuve de la maturité de son software ce qui n'est pas toujours le cas lors des lancements. Son tarif pique par contre (399 €), mais faisant partie de la gamme ROG, c'est une constante qui s'explique par le soin apporté à la conception/réalisation du produit, mais aussi à la richesse des équipements et bundle. Tout le monde n'y trouvera pas d'intérêt c'est pourquoi la gamme Asus est large, mais à un tel tarif, la pertinence d'une plateforme LGA 1151 face au LGA 2011_3 mérite sérieuse réflexion.



Les 22 ragots
Les ragots sont actuellement
Dossierouverts aux ragoteurs logués