• Overclocking

Terminons notre tour d'horizon des processeurs Skylake testés par leur faculté d'overclocking. Depuis Sandy Bridge, chaque nouvelle génération s'est montrée plus décevante que la précédente à ce niveau, avec une marge en baisse systématique. Le pompon revient aux Broadwell, difficiles à stabiliser au-delà de 4.2 GHz et avec un contrôleur mémoire rétif aux fréquences élevées, la présence d'eDRAM via un die séparé sur le packaging y étant surement pour beaucoup. Quid de Skylake ? Eh bien sans casser trois pattes à un canard, on revient à un niveau comparable à celui des Devil's Canyon avec les 4 coeurs synchronisés, soit un gain d'une quinzaine de pourcents.

 

Les 2 Skylake "K" se comportent de manière similaire et ce sur nos 2 plateformes. Il s'agit ici de valeurs stables avec une tension acceptable (1,35V), vérifiées par 1h d'OCCT. Il est par contre possible de booter voir même de réaliser quelques benchs jusqu'à 4,9 GHz en poussant cette dernière à 1,45V (valeur limite avec un très bon refroidisseur et sans garantie sur les effets à long terme), la stabilité est par contre loin d'être parfaite même avec cette tension. Au passage, l'UnCore ne dispose plus d'un domaine de tension dédié (du fait de la disparition de l'IVR) et s'appuie donc sur celui des coeurs (VCore).

 

CPU-Z Core i5-6600K overclockécpuz 6700k 4600

L'OC via les ratio

 

Intel annonce de gros progrès au niveau de l'overclocking du bus comme nous l'expliquions en débutant ce dossier. Avant Skylake, les différentes fréquences du processeur s'appuyaient sur le Base Clock (BCLK) cadencé par défaut à 100 MHz. Le changer induisait donc des évolutions de la fréquence du CPU, mais aussi des bus PCIe et DMI qui n'apprécient pas du tout s'éloigner de leur fréquences nominales. Sur Haswell, Intel avait toutefois introduit un notion de coefficients permettant de passer le base Clock à 125 ou 167 MHz tout en conservant les fréquences des autres éléments dans la limite de stabilité. Avec Skylake, il va beaucoup plus loin à ce niveau, puisque les fréquences PCIe et DMI disposent à présent d'un Base Clock toalement dissocié ! Ce dernier peut donc rester fixe pendant que l'on fait évoluer celui sur lequel s'appuie le reste du CPU. Pas très clair ? Un petit tableau pour mieux comprendre les conséquences de l'overclocking du BCLK sur les fréquences CPU, RAM et UnCore :

 

BCLK (MHz)CPU (MHz)RAM (MHz)UnCore (MHz)
100 4000 2133 4100
100.93 4037 2153 4037
101 4040 2155 3939
102.62 4104 2189 4002
103 4120 2197 3914

 

En fait il faut surtout retenir que ce procédé permet de s'affranchir des limites de bus DMI et PCIe et que l'overclockeur peut se concentrer sur les fréquences obtenues en jouant avec les ratios mémoire et CPU pour atteindre les fréquences souhaitées : ci-dessous un exemple avec la MSI Z170A Gaming M7, notez le bandeau rouge qui indique l'évolution des différentes fréquences de manière dynamique pour chaque palier.

 

Gestion overclocking bus MSI Z170A Gaming

 

C'est bien beau tout ça, mais alors au final à combien peut-on pousser le BCLK ? Nous avons rapidement testé et pu obtenir sans souci notable des valeurs de 150 ou même 200 MHz ce qui est une excellente nouvelle mais ne change pas grand-chose dans l'absolu pour des processeurs "K" disposant de coefficients libres !

 

cpuz 6700k b150CPU-Z Bus skylake overclocké

L'OC via le BLCK des processeurs K

 

Quid des processeurs bloqués au niveau du coefficient ? Nous avons testé pour cela les 6500 et 6700 sur notre MSI Z170A Gaming M7 et c'est une grosse déception... En effet, nous n'avons pas réussi à atteindre 103 MHz au niveau du BCLK, et ce tant sur le Core i7-6700 que l'i5-6500. Pourtant, ce base clock s'envole avec un processeur K, Intel a du trouver un moyen de brider le BCLK sur ce type de processeur. Nous tâcherons de confirmer ce point à l'aide d'une seconde carte Z170 (de marque différente), mais si cela venait à être le cas, ce serait une bien mauvaise nouvelle, alors que la dissociation de ce dernier du bus PCIe, laissait de grands espoirs pour l'overclocking des CPU "non-K".

 

cpuz 6500 occpuz 6700 oc

L'OC via le BLCK des processeurs "non K", la douche froide ?

 

Voilà vous savez tout ou presque sur les CPU testés, passons à notre verdict page suivante.

 



Les 162 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !