• Verdict

boxNous voici parvenus au terme de ce dossier, et l'on ne peut que se réjouir une nouvelle fois du regain de forme d'AMD via son architecture RDNA. La concurrence, nous ne cessons de l'écrire, est excellente pour le portefeuille du client. Mais pour en tirer le maximum, encore faut-il que les compétiteurs soient de force comparable, ou au moins pas bien loin. L'avantage du procédé de fabrication utilisé, couplé aux progrès de la dernière architecture des rouges, ont clairement rééquilibré les débats en termes de performance ludique et d'efficience. Navi 10 est donc une belle réussite sur ces points. La troisième carte à l'employer a connu une fin de gestation plutôt rocambolesque. Elle est calibrée au niveau de ses spécifications de référence, pour devancer les GTX 1660 SUPER / Ti "haut de gamme", sans trop faire d'ombre à la RX 5700 utilisant le même GPU. Le caméléon ayant toutefois eu vent du projet des rouges, a décidé de jouer un tour à son concurrent, en abaissant le tarif officiel de la RTX 2060, à un niveau proche de celui envisagé pour la RX 5600 XT. Mais il restait un atout dans la manche d'AMD, qui a décidé de gonfler par un simple bios les performances des cartes alors en test, leur permettant à présent de devancer légèrement la plus petite des RTX (version de référence non overclockée). C'est un peu l'arroseur arrosé dans cette histoire, mais l'effet de bord pour les rouges, consécutif à cette augmentation des performances, est une RX 5600 XT aux stéroïdes très proche de la RX 5700, et risquant donc de cannibaliser une bonne partie de ses ventes puisque moins chère... Cette dernière conserve pour elle une capacité et bande passante mémoire supérieure, lui conférant ainsi plus de ressources pour le QHD. Pour en revenir à la nouvelle-née équipée du dernier bios, la marge disponible pour l'overclocking est à présent pratiquement nulle, puisque le "travail a déjà été fait" en grande partie par AMD, qui bride de surcroît les possibilités d'overclocking restantes. Mais au final qu'importe pour le consommateur lambda, puisque c'est lui le gagnant de tout cela, avec une carte plus rapide par défaut ? Si c'est vrai dans l'absolu (et s'il n'est pas adepte du surcadençage manuel), ce n'est toutefois pas sans poser souci quant à la manière utilisée par les rouges, pour "régler" cette augmentation de performance de dernière minute. Le plus sain eut été de définir les caractéristiques de fréquences GPU et mémoires liées à cet overclocking, comme les nouvelles spécifications de référence pour la RADEON RX 5600 XT, et ainsi uniformiser les prestations de toutes les cartes arborant cette désignation. Malheureusement ce n'est pas le cas, puisque voici ci-dessous le communiqué officiel d'AMD à ce sujet.

« A la lumière des tests approfondis de nos partenaires fabricants, nous avons rehaussé les fréquences GPU et mémoire des modèles Radeon RX 5600 XT pour tirer profit du plein potentiel des capacités thermiques et électriques mises à disposition par les designs tiers. Le VBIOS ainsi mis à jour est disponible pour nos partenaires en vue de l’inclure à leurs modèles de lancement. AMD a bien l’intention de bousculer le marché avec des solutions de calcul à la pointe, et nos nouveaux VBIOS font de la Radeon RX 5600 XT un compétiteur encore plus puissant pour des performances 1080p gaming au top. Les spécifications produit précédemment annoncées demeurent inchangées, puisqu’elles constituent la référence recommandée pour la conception. »

Ainsi, les spécifications de référence restent inchangées, alors qu'une petite quinzaine de pourcents séparent d'après nos tests, celles-ci de celles de la carte que nous avons éprouvée avec ce nouveau bios. Il est fort probable que toutes les cartes des constructeurs tiers ne soient pas en capacité de tenir ces nouvelles spécifications, et c'eut été un sacré coup dur pour ces derniers qu'AMD impose celles-ci, rendant ce stock invendable. Voici donc le cœur du problème, car derrière la référence RX 5600 XT, vont potentiellement se cacher des modèles aux prestations significativement différentes. Il faudra donc se montrer très vigilant lors de l'acquisition d'une carte de ce type, afin d'éviter toute désillusion après coup. 

 

En résumé, la Radeon RX 5600 XT utilise Navi 10 dans une déclinaison davantage bridée (bus mémoire) que celle animant ses grandes sœurs, et ce afin de combler l'écart important de performances existant entre les RX 5700 et RX 5500 XT, dans lequel prospère la GTX 1660 SUPER. Toutefois, le repositionnement tarifaire de la RTX 2060 a changé quelque peu les plans initiaux d'AMD, puisque les rouges ne pouvaient décemment plus espérer la vendre en quantité dans ces conditions. Plutôt que de baisser son tarif et rogner la marge, décision a été prise de muscler ses caractéristiques en jouant sur les fréquences GPU et mémoire. Nous nous retrouvons donc avec 2 options aux alentours des 300 €, proposant des performances proches et une consommation du même ordre, pour les modèles pourvus du nouveau bios côté rouge (que reste-t-il donc aux autres à tarif équivalent ?). Le choix dans ces conditions sera alors principalement basé sur une question d'affect vis-à-vis de la marque, ou de volonté d'expérimenter dès aujourd'hui le Ray Tracing hybride et l'environnement RTX (DLSS très réussi dans sa dernière itération sur Youngblood, IA, etc.), ce que permet la GeForce au contraire de la Radeon pour l'heure. Le placement tarifaire réellement appliqué en boutique sera également intéressant à suivre, puisque des bons plans ponctuels pourront influer largement sur la décision d'achat.

Pour ceux qui finalement arrêterons leur choix sur la RX 5600 XT, il faudra toutefois être très attentif aux caractéristiques exactes du modèle retenu, tous ne se vaudront pas forcément, comme nous l'avons détaillé précédemment. Il eut été plus pertinent pour l'acquéreur potentiel d'identifier (via un suffixe différent par exemple) ces "versions". L'overclocking manuel devrait toutefois permettre de réduire cet écart, un modèle respectant scrupuleusement les spécifications de référence ayant en toute logique beaucoup plus de marge qu'une version équipée du nouveau bios et qui en est presque dépourvue, comme nous l'avons vérifié avec la carte de Sapphire. Cette dernière s'avère remarquable au niveau de la discrétion, qui plus est son tarif annoncé est de 299,99 € en France, ce qui en fait une des RX 5600 XT les moins onéreuses, même s'il restera à confirmer ses prix et disponibilités réels en boutique dans les jours qui viennent. Ce segment tarifaire s'avère donc bien plus compétitif à présent, pour le plus grand bonheur du consommateur. Il subsiste toutefois un écart important entre cette 5600 XT, finalement bien trop proche de la RX 5700 (surtout avec son upgrade), et la 5500 XT, laissant ainsi un trou toujours béant au sein de la gamme des rouges. La GTX 1660 SUPER débutant aux alentours de 240 €, est toujours bien seule à ce niveau, la nouvelle née gênant finalement davantage les 5700/2060, que cette dernière.

amd 40 bequiet 40 Logo G Skill logo Intel nvidia 40 

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 


• Les tarifs dans la vraie vie ?

 




Les 115 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !