• Indices comparatifs

Même si le résultat de chaque test est plus important et judicieux qu'un indice global, qui par essence ne traduit que le comportement moyen des solutions évaluées ici avec ce panel de jeux (et les scènes retenues parmi ces derniers) masquant ainsi des résultats bien différents selon les situations de test, ce dernier permet toutefois en un coup d’œil d'établir une hiérarchie. Voyons donc comment se comportent les nouvelles venues : nous avons pour cela réalisé des indices pondérés de chaque jeu et exprimé les résultats en attribuant la valeur 100 à la RX 480.

Sur cet indice, la RX 590 s'avère près de 16% plus rapide que la RX 480 de référence, qui a inauguré GCN 4. La RX 580 lancée au printemps 2017 s'intercale entre ces deux là, l'écart dépendant grandement du niveau d'overclocking appliqué à la carte. Notre MSI RX 580 MECH 2 est plutôt raisonnable à ce niveau (1380 MHz au lieu de 1340 MHz pour le GPU, mémoire inchangée à 2 GHz), nul doute qu'une Sapphire RX 580 Nitro+ SE (1430/2100 MHz) terminerait beaucoup plus proche de sa grande sœur avec de telles caractéristiques.

 

De quoi prendre dans tous les cas l'ascendant sur la GTX 1060, alors que la RX 580 a plus de mal à s'en défaire, suivant son niveau de fréquence retenu. Les écart restent malgré tout restreints, surtout face à un modèle custom (par forcément très overclocké non plus). La gamme supérieure se détache par contre nettement, d'un côté comme de l'autre, mais avec ce lancement, le gap est moindre à présent entre les 2 gammes du côté rouge, qu'il ne l'est côté vert. De quoi lancer une autre référence comme certaines rumeurs le laissent entendre ? Wait and see.

 

 

Isolons à présent les 6 jeux disposant d'une version DX12 ou Vulkan. Est reporté le score le plus performant de chaque mode dans cet indice (c'est-à-dire DX11 ou DX12/Vulkan) et non systématiquement le score de l'API bas niveau, puisqu'il arrive que ce dernier ne soit pas le plus performant, et ce quel que soit le constructeur (même si cela se produit plus souvent du côté vert). Sans surprise les rouges progressent (RX 480 légèrement devant la GTX 1060 alors qu'elle est devancée de 10% sur le panel entier), même si le faible nombre de jeux, oblige à rester pondéré sur la représentativité d'un tel échantillon.

 

 

Voyons à présent ce que pensent les benchmarks vedettes de nos cartes.

 

 

• 3DMark Time Spy & Unigine Superposition

Nous utilisons ici le test Time Spy dédié à DX12 dans 3DMark et nous reportons le score global du test. Nous exécutons également le test Superposition en 1080P Extreme, qui sert de promotion au moteur 3D Unigine 2. 

 

Screen Time Spy [cliquer pour agrandir]

Superposition [cliquer pour agrandir]

 

Ces benchmarks sont beaucoup plus Radeon friendly que notre panel de jeux avec cette gamme de cartes, comme quoi, il est difficile d'évaluer simplement au travers d'un seul test, le comportement moyen des cartes graphiques. Entre cartes Polaris, les écarts sont légèrement plus marqués que sur notre indice ludique.

 

 

 

• VRMark

VRMark de son côté, dispose de 3 tests : Orange Room plutôt light, Cyan Room moyennement lourd, mais compatible DX12, enfin Blue room le plus exigeant au niveau de la charge 3D, mais toujours DX11. Nous utilisons les 2 derniers au travers du benchmark en version 1.0.1227.

 

Screen VRMark [cliquer pour agrandir]

 

Si l'on se fie à VR Mark, les Radeon sont plus à l'aise au niveau de la VR que les cartes vertes, tout du moins que les générations Pascal et Maxwell, puisque lors de notre test des GTX 2080 & 2080 Ti, nous avions remarqué les progrès notables à ce niveau de Turing. Entre Polaris, là-aussi les écarts sont légèrement plus importants que ceux notés lors des tests ludiques.

 

 

Passons à l'évolution des fréquences en charge et l'overclocking page suivante.




Les 59 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ragots réservés aux QI élevésouverts aux ragoteurs logués