• Moyennes

Même si le résultat de chaque test est plus important et judicieux qu'une moyenne globale, qui par essence ne traduit que le comportement moyen des solutions évaluées ici avec ce panel de jeux (et les scènes retenues parmi ces derniers !) masquant ainsi des résultats bien différents selon les situations de test, cette dernière permet toutefois en un coup d'oeil d'établir une hiérarchie. Voyons donc comment se comportent les candidates : nous avons pour cela réalisé des moyennes pondérées de chaque jeu et exprimé les résultats en % par rapport au niveau de performance atteint par la GTX 750 Ti.

 

graph moyennes

 

Au final sur cette moyenne, la GTX 950 se montre près de 40% plus rapide que la GTX 750 Ti. Toutefois, elle n'est pas destinée à remplacer cette dernière s'appuyant sur une puce x07 (et d'architecture Maxwell v1) contrairement à la nouvelle venue en x06 ce qui explique l'écart conséquent. Face à la précédente puce de "même gamme", mais d'architecture précédente (GK106 en Kepler), l'écart varie entre plus de 70% (650 Ti avec une puce castrée y compris le bus mémoire) et une quinzaine de pourcents (660 avec la puce intégrale). La confrontation avec la GTX 760 est plus délicate puisque cette dernière est toute proche, elle utilise toutefois une puce (castrée) encore plus haut de gamme (xx4). Face à la GTX 960 qui utilise elle, la version pleine et entière du GM206, la perte est limitée à 14% malgré un déficit compris entre 1/3 et 1/4 (avec ou sans Boost) en puissance de calcul et texturing, du fait d'une bande passante proche. Cela explique probablement les raisons de la castration du bus mémoire de la GTX 970 à 224-bit : permettre à la GTX 980 de s'en détacher plus nettement, mais avec les conséquences que l'on connait...

 

Du côté de la concurrence, la R7 370 ne tient pas la cadence, il faut un Pitcairn complet (270X) pour atteindre le niveau de ce GM206 amputé. Le passage à Tonga (380) permet par contre de redonner l'avantage à AMD, y compris face à la 960 et ce dans sa version 4 Go comme 2 Go (légèrement supérieure à la 285) qui n'est pas si éloignée d'un point de vue tarifaire. Si la version Gaming de la 950 n'apporte que 5% de performance supplémentaire, notons que l'émulation du modèle de référence par cette dernière lui permet de profiter d'un Boost très généreux : le delta entre fréquence de base et boost réel (+24%) restant constant une fois ramené à la fréquence de référence (et abaissé le TDP de 108 W à 90 W), il est probablement plus élevé qu'il ne le serait sur un modèle non overclocké (sans compter la variabilité des puces au niveau du Boost selon leur "qualité intrinsèque"). Ce point et le refroidisseur très efficace contribuent inéluctablement à "surperformer" légèrement la 950 émulée et ainsi lisser les écarts avec un modèle alternatif.

 

comparo 950

 

Pour en finir avec les performances, voyons le comportement de la GTX 950 au travers de benchmarks éprouvés.

 

 

• UNiGiNE Heaven 4.0 (Tesselation)

NVIDIA a fait évoluer son Polymorph Engine chargé de la géométrie avec Maxwell, pour rappel il s'agit de petites unités polyvalentes découplées au niveau des SM alors qu'AMD a choisi la voie d'unités plus conséquentes, mais en quantité limitée et fixe vis-à-vis du nombre de CU. Ainsi, plus le nombre de SM sera important, plus l'approche du caméléon sera potentiellement performante en comparaison de GCN. Quid dans cette gamme de cartes disposant de moins de SM que les puces Performances et Enthusiast ? Afin d'éprouver tout cela, nous avons utilisé UNiGiNE Heaven 4.0 qui permet de régler le niveau de tesselation et nous avons réalisé le bench sans tesselation dans un premier temps, puis avec la valeur extrême, et ce en FHD + AA4x/AF16x.

 

screen Unigine heaven 4.0 [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Avec 6 Polymorph Engine dans son GM206 castré, la GTX 950 ne fait pas de miracles à ce niveau, mais devance tout de même les R9 270X et 370.

 

graph unigine heaven

 

Pour conclure notre tour d'horizon des performances, éprouvons la GTX 950 au travers des benchmarks 3DMark FireStrike et UNiGiNE Valley.

 

 

• 3DMark Fire Strike & UNiGiNE Valley

Le début d'année 2013 fut une période bénie pour les amateurs de benchmark puisque FutureMark a lancé une nouvelle version de son bench vedette (mis à jour en version 1.5.915), quant à UNiGiNE, en sus de mettre à jour son célèbre Heaven, il a proposé également un nouveau bench : Valley.

 

screen 3DMark [cliquer pour agrandir]

screen UNiGine Valley [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Maxwell s'avère très efficace sous 3DMark, la GTX 950 y devance donc le coupe 270X/370, par contre, elle ne fait que s'intercaler entre ces deux-là sous Valley, le MSAA lui coûtant cher du fait de son bus 128-bit.

 

graph benchmarks

 

C'en est fini pour les performances, voyons page suivante l'overclocking et les nuisances sonores de nos compétitrices du jour.



Les 62 ragots
Les ragots sont actuellement
verrouillage dossierouverts aux ragoteurs logués