• Assassin's Creed IV

Voici une des franchises à succès de l'éditeur français Ubisoft, le quatrième opus d'Assassin's Creed utilise un moteur 3D de dernière génération compatible DX11 et langoureusement nommé AnvilNext. En sus des effets de tesselation et d'occlusion ambiante gérés par toutes les cartes, celles du caméléon peuvent profiter spécifiquement du TXAA, le nouveau procédé d'AA annoncé par NVIDIA au lancement de la GTX 680. Le framerate de ce jeu s'avère très variable selon les scènes avec de fortes limitations CPU par moment et une gourmandise GPU du même ordre. Pour nos tests, nous utilisons tous les détails au maximum (hormis PhysX désactivée) couplés à l'AA 4X pour les 2 premières définitions, l'UHD se contentant du SMAA, le jeu étant maintenu à jour via Uplay.

 

screen Assassins Creed IV [cliquer pour agrandir]

Il est passé où mon rhum mille sabords ? - Cliquez pour agrandir

 

Ce jeu faisant parti du programme TWIMTBP, il est naturellement favorable au caméléon, la GTX 980 prend légèrement l'ascendant sur la GTX 780 Ti, avance qui croit avec la définition.

 

graph Assassins Creed IV

 

C'est fini pour ce jeu d'action, passons de suite au chauve qui sourit.

 

 

• Batman Arkham Origins

Troisième opus de la saga Batman, ce dernier est l'occasion d'explorer les jeunes années du chevalier noir, mais aussi et surtout le passage de témoin du studio Rocksteady à l'origine des 2 premiers épisodes vers le binôme Warner Montréal et Splash Damage. Le résultat est finalement relativement proche des précédents au grand soulagement des fans de cette série Batman Arkham. Le moteur 3D est toujours l'Unreal Engine dans sa version 3.5 DX11 et de nombreux effets ont été développés en partenariat avec NVIDIA dont l'occlusion ambiante de type HBAO+, mais aussi des effets PhysX réservés aux GeFORCE tels que les mouvements de vêtements des personnages ou les papiers dans les rues soufflés par le vent, mais aussi l'Apex Turbulence donnant plus de réalisme aux effets de vent, brouillard, fumée ou chute de neige. Ajoutons le TXAA qui est pour rappel un algorithme de filtrage anti-aliasing bien moins gourmand que le MSAA. Enfin, toutes les cartes DX11 profitent d'un usage très réussi de la tesselation pour l'animation de la cape ou les pas dans la neige, mais aussi d'un DOF développé par NVIDIA et créant un effet de bokeh très réussi. Le jeu est maintenu à jour via STEAM, nous utilisons un déplacement reproductible et nous mesurons via fraps les performances avec toutes les options au maximum et le MSAA 4X hormis en UHD où nous nous contentons du FXAA élevé.

 

screen Batman Arkham Origins [cliquer pour agrandir]

Les origines de batou dans un Gotham toujours aussi glauque - Cliquez pour agrandir

 

L'emploi du plus tout jeune Unreal Engine 3 favorise les cartes performantes en texturing, permettant à la 780 Ti de devancer légèrement la nouvelle venue quelque soit la définition retenue.

 

graph Batman Arkham Origins

 

On poursuit page suivante avec l'une des plus grosse franchise du simulateur de meurtres dans sa 4eme version !




Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les 223 ragots
Les ragots sont actuellement
Verrouillageouverts aux ragoteurs logués