• Protocole de test

Afin de reproduire une mise en situation de nos cartes nous permettant de départager au mieux les différents protagonistes en réduisant les autres points de limitation des moteurs 3D, nous avons opté pour une configuration musclée, avant de détailler cette dernière, commençons par une petite photo du flagship du jour :

 

GTX 980

 

• Hardware
Intel Core i7-4960X@4GHz (HT Off)
Asus Sabertooth X79
G.Skill Ripjaws X [4 x 4 Go 2133@9-11-10-2T]
Intel SSD 330 - 180 Go (OS) / Seagate Barracuda XT 3 To (Jeux)
BeQuiet! Dark Power Pro 10 1200W

x79 sabertoothddr3 gskilldark power pro 10

 

Nous avons réuni pour ce test le panel de cartes suivantes :

HIS RADEON R9 290X (retail) => Uber

SAPPHIRE RADEON R9 290 (retail)

SAPPHIRE RADEON R9 280X Toxic (retail)

XFX RADEON R9 285 DD (presse)

NVIDIA GeFORCE GTX 980 (presse) => GPU Boost max : 1266 MHz

MSI GTX 970 Gaming (presse) => GPU Boost max : 1304 MHz

NVIDIA GeFORCE GTX 780 Ti (retail) => GPU Boost max: 1020 MHz

NVIDIA GeFORCE GTX 780 (presse) => GPU Boost max : 1006 MHz

NVIDIA GeFORCE GTX 770 (presse) => GPU Boost max : 1149 MHz

NVIDIA GeFORCE GTX 760 (presse) => GPU Boost max : 1110 MHz

 

 

On retrouve les cartes de la série 7 de la gamme NVIDIA, du côté AMD, en sus des 290X (testée dans son mode Uber) et 290, nous avons inclus la récente 285 basée sur Tonga et une 280X pour rappeler les performances de Tahiti. Le panel est plus réduit qu'à l'accoutumé du fait d'une mise à disposition tardive des pilotes et sample de test, nous tâcherons d'enrichir tout cela à l'avenir par une mise à jour de notre dossier cartes graphiques HDG. Précisons que dans les graphiques vous verrez un * devant la GTX 970 : en l'absence de GTX 970 de référence, nous avons émulé cette dernière via la carte de MSI en abaissant ses fréquences et son TDP max. aux valeurs nominales du caméléon, toutefois du fait de l'efficacité de son refroidisseur, la carte n'atteint jamais les 80°C synonymes de baisse de fréquence, ce ne sera pas forcément le cas de tous les autres modèles commercialisés.

 

gpu_boost.jpg

Petit aparté concernant GPU Boost et Powertune, nous avons indiqué pour information les fréquences maximales atteignables par les cartes à notre disposition, notons qu'en pratique lors d'une séance de jeu intense l'augmentation de température et/ou la charge atteignant le TDP vont atténuer les différences entre exemplaires d'une même carte, c'est pourquoi nous veillons "à faire chauffer" (via Furmark) les cartes entre chaque session de bench et nous ne débutons les mesures de performances des GTX 900 et 700 disposant de GPU Boost 2.0 que lorsque la température de fonctionnement atteint 80°C (ou 83 pour la 780 Ti) pour celles ne disposant pas d'un refroidisseur capable de maintenir (avec les réglages par défaut) une température inférieure à ce seuil sous forte charge (visible par une chute notable des fps mesurés via FRAPS) et lorsque c'est possible (ce n'est pas toujours le cas des benchs "automatisés" d'où la répétition de ces derniers jusqu'à atteindre cette température lors des passes suivantes). Il en est de même à présent pour les R9 290X/290/285 avec Powertune pouvant entrainer une baisse de fréquence du fait de la température.

 

 

• Software

Windows 7 Entreprise 64 bits SP1

AMD Catalyst 14.30.1005

NVIDIA GeFORCE 344.07

 

Nous utilisons Windows 7 dans sa version SP1 64 bits afin d'exploiter une quantité conséquente de mémoire vive et ne pas limiter les jeux qui en auraient besoin à ce niveau. Les dernières mises à jour de l'OS et de DirectX sont bien sûr installées. Côté pilotes, nous utilisons les derniers disponibles et destinés respectivement aux RADEON et GeFORCE. Les réglages suivants sont utilisés pour les cartes du caméléon :

 

Réglages pilotes NVIDIARéglages pilotes NVIDIA suite

 

Et ceux-ci pour les cartes d'AMD :

 

Réglages pilotes AMD

 

 

• Protocole

La configuration est installée dans un boîtier Cooler Master Cosmos II disposant d'un ventilateur 200 mm en façade, un 140 mm à l'arrière et trois 120 mm au sommet, tous étant raccordés au rhéobus intégré positionné sur la vitesse intermédiaire. Pour les tests à proprement parler, les résultats ont été obtenus via FRAPS 3.5.99 sur un déplacement reproductible et correspondent à la moyenne de 3 "passes". Les décimales sont conservées, mais ne sont pas affichées dans tous les graphiques pour favoriser la lisibilité. Lorsque le jeu inclut un outil de bench ou que des logiciels tiers existent, nous les avons utilisés. Le panel comprend 20 jeux afin de tester l'efficacité de nos cartes dans de nombreuses situations.

 

Compte tenu du segment visé, nous avons retenu 3 définitions : 1920 x 1080 (nommée FHD dans nos graphiques), 2560 x 1440 (nommée QHD dans nos graphiques) et 3840 x 2160 (nommé UHD dans nos graphiques). La première est le standard des moniteurs et TV HD actuelles, la seconde est de plus en plus prisée sur les moniteurs 27" 16/9 et la dernière se démocratise sur les moniteurs 28" et quelques TV haut de gamme. Le filtrage anisotropique (AF) est systématiquement activé dans les drivers ou le jeu si une telle option existe. Enfin les tests sont réalisés avec divers niveaux de qualité en particulier le filtrage antialiasing (AA) qui sont précisés en description de chaque test réalisé. C'est fini pour le blabla, passons aux performances de nos cartes.




Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les 223 ragots
Les ragots sont actuellement
Verrouillageouverts aux ragoteurs logués