• Consommation

Afin d'estimer la consommation des différentes cartes, nous mesurons à l'aide d'un wattmètre la consommation totale de la machine au repos puis sous forte charge GPU. A noter que la 5970 n'apparait pas dans ce graphique puisque deux 5870 consomment bien davantage qu'une 5970. Au repos, les GTX 470/480 ne sont pas forcément très économes puisqu'elles dépensent plus d'énergie qu'une GTX285 et nettement plus que les 5850/5870. La 465 vient redresser la barre en consommant une grosse dizaine de watt de moins que ses grandes soeurs.

 

Sans atteindre le niveau des 58x0, le progrès est donc notable et provient du nombre plus restreint d'unités activées sur cette version du GF100. Ce point nous fait penser qu'il est regrettable que nVIDIA en sus de la baisse des fréquences n'ait pas pu créer une puce plus flexible, capable à l'instar des CPU modernes, de désactiver une bonne part de ses unités inutilisées au repos afin d'abaisser davantage la consommation dans ces conditions de ses nouvelles cartes, en particulier celles disposant d'un GF100 complet ou presque.

 

En charge cette fois, c'est pire puisque le wattmètre s'emballe du côté de la 480 qui dépasse de 70w la consommation de sa concurrente directe ! La 470 est plus mesurée puisqu'elle consomme grosso modo ce que consommait une GTX 285 et légèrement plus qu'une 5870. Face à une 5850, la comparaison n'est toutefois pas très avantageuse, la 465 se permet de consommer une trentaine de watts de moins. Certes le niveau de performances n'est pas le même, mais il est appréciable d'obtenir enfin une carte à base de GF100 avec une consommation que l'on qualifiera de raisonnable.

 

Consommation

 

Voilà pour les consommations, passons aux températures mesurées.

 

 

• Températures

Nous utilisons pour cela les sondes internes monitorées via GPU-Z en tâche de fond durant 20mn de charge GPU sévère, cette dernière est prévue pour échauffer au maximum les cartes, en moyenne 5 à 6°C de plus qu'un jeu exigeant. Nous laissons ensuite au repos la carte 20mn avant de mesurer à nouveau la température. Les cartes sont installées dans notre boîtier Lian Li V2100B, spacieux avec une ventilation correcte mais sans plus. La 5970 ne peut être émulée pour ce genre de mesure d'où son absence.

 

Au repos, les 470/480 restent à des températures raisonnables mais bien plus élevées que les GTX 285 ou 58xx. A nouveau la 465 se démarque et profite de la baisse de sa consommation pour coller à la GTX 285 et s'approcher des 58x0.

 

En charge, on atteint des sommets du côté de la 480 qui  atteint les 100°C, la GTX 470 bien que plus "raisonnable" n'est pas un modèle de fraicheur non plus ... Qui plus est, à l'instar de la 4870 X2, les cartes deviennent réellement brûlantes en utilisation et le dégagement de chaleur au sein du boîtier est impressionnant. Ce genre de carte semble clairement destiné à être installé dans un châssis soufflerie ou watercoolé. Concernant la 465, si la température est en baisse sérieuse par rapport aux 470/480, on reste à des niveaux très élevés et un peu surprenants au vu de la consommation beaucoup plus modérée, toutefois, la carte ne devient pas brûlante comme ses devancières et la chaleur dégagée dans le boîtier est beaucoup plus restreinte.

 

Températures

 

Finissons par la mesure des nuisances sonores.

 

 

• Nuisances sonores

Nous laissons le boîtier ouvert et positionnons le sonomètre à 30cm de la carte graphique à la même hauteur. Les mesures sont réalisées durant les périodes de charge et de repos décrites précédemment. Là aussi, la 5970 ne peut être émulée pour ce genre de mesures d'où son absence.

 

Au repos, les 470 et 480 bien que légèrement plus audibles que les 5850/70 conservent des niveaux raisonnables, bien inférieurs à celui de la 4870 X2 par exemple. La 465 quant à elle sait se montrer plus discrète que les 470 et 480 et peut recoller ainsi aux AMD 58x0.

 

Lorsque la sollicitation se fait intense, les ventilateurs des 470 et 480 rappellent furieusement le bruit d'un sèche-cheveux à l'instar de la 4870 X2. le ventilateur de la 465, lui, ne s'emballe pas comme celui de ses grandes soeurs et seule la 5850 sait se montrer plus discrète. C'est a priori dans cette volonté de la rendre peu audible que se trouve l'explication d'une température GPU élevée en charge malgré une consommation en nette baisse. 

 

Nuisances sonores


Voilà voilà, vous savez tout ou presque sur ces nouvelles cartes il est temps de conclure.



Les 101 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !