• PERFORMANCES EN REFROIDISSEMENT

Voilà le moment délicat, la mesure des températures en charge. Pour cela, nous mettons à rude épreuve le boîtier testé en utilisant nos processeurs surmontés du Grand Macho. Le GPU ne sera équipé que de l'Accelero S1 Plus pour ce test. Le logiciel OCCT est utilisé en mode "Alimentation" (CPU+GPU) afin de solliciter l'ensemble durant une heure complète. Les températures relevées sur la carte mère, le disque dur, le processeur et la carte graphique sont exprimées en Delta T, c'est à dire en écart par rapport à la température ambiante :

 

 

Comme pour le précédent exercice, nous effectuons nos relevés avec et sans les panneaux de protection. Si l'on cherche la performance avec ce modèle, retirer les protections antibruit aidera beaucoup. Le gain est de près de 50 % lorsque la ventilation souffle à fond, avec un petit delta de 24°C mesuré boîtier ouvert, et 36°C une fois les panneaux en place. En régulant la soufflerie, c'est toujours un gain de 45% qui est enregistré. Dans les deux cas, les températures sont très bonnes.

 

Le GPU profite de l'air brassé par les deux 140 mm en façade. Le gain est moins important sur cet élément puisque nous relevons 12°C d'écart (29%) lorsque les ventilateurs soufflent à fond. Boîtier ouvert, la température est excellente et elle reste plus qu'acceptable une fois le châssis refermé. Lorsque les trois ventilateurs sont régulés, dans les deux cas l'aération est moins efficace sur le GPU. Nous n'aurons qu'un petit degré d'écart ici. Quant aux relevés des points annexes, ils sont plutôt corrects dans les deux cas.

 

• Et à 140W alors ?

 

 

L'Eclipse P600S parvient aussi à maitriser les 140W de notre CPU. Si nous sommes proches de la rupture lorsque le boîtier est fermé et que la ventilation est régulée, dans le reste des cas tout se passe plutôt bien, avec évidemment de meilleurs résultats lorsque le P600S est délesté de ses panneaux antibruit.



sommaire


Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !