HoloLens, Holographics, Holotrucmachinchose, Microsoft cherchait un nom qui lui soit propre pour parler des nouvelles technologies de réalités virtuelles et augmentées. Il semblerait que le tout devienne "Mixed Reality" ou réalité mixte dans la langue de Molière, puisque la dernière version Insider 15048 intègre un "Portail de réalité mixte" pour ceux qui ont le courage d'activer le mode développeur du système d'exploitation (via Paramètres → Mise à jour et sécurité → Pour les développeurs).

 

Here comes a new challenger ! [cliquer pour agrandir]Welcome ! [cliquer pour agrandir]

 

Plus une présentation qu'un outil pleinement fonctionnel à défaut d'avoir un visiocasque compatible (comme ceux que Acer a présentés et que Microsoft fourni en ce moment aux développeurs, en attendant ceux de ses autres partenaires), ce portail nous permet de jeter un oeil à la chose. Sans surprise, il faut accepter une déclaration de confidentialité (oups!) et des conditions d'utilisation pour pouvoir y accéder. Microsoft se dédouane d'ailleurs totalement en cas de blessure grave ou de décès pour cause de mauvaise utilisation des outils ou de leur utilisation dans un environnement inadapté (ça c'est fait, merci la justice américaine).

 

Achtung ! [cliquer pour agrandir]Pas bon ! [cliquer pour agrandir]

 

Une fois le bouton cliqué, la première étape est de vérifier que la machine est bien compatible. Sans surprise, notre Windows 10 Insider 15048 installé sous VirtualBox ne répond pas aux critères nécessaires, par manque de GPU assez puissant et d'USB 3.0 pour alimenter le visiocasque. À noter que le Core i7-4770K (@3,5GHz, bouh la honte) n'est que dans la moyenne pour cet usage et que 4Go de RAM pourront éventuellement suffire. À la suite de cette analyse, nous en sommes passés par la simulation pour développeur pour arriver à passer à l'étape suivante, ce qui lance un gros téléchargement d'environ 2Go.

 

Waiting... [cliquer pour agrandir]Et voilà ! [cliquer pour agrandir]

 

Une fois le téléchargement terminé, changement de fenêtre pour arriver sur un portail très simple et surtout... tout en français ! On peut donc penser que l'outil final ne devrait pas trop changer s'ils ont déjà mis leurs équipes de traduction en branle pour que les petits froggy aient le droit de tout comprendre. Ça se présente comme toute application UWP et on a un menu sur la gauche que l'on va ouvrir pour voir ce que cela propose.

 

Si seulement on avait un casque ! [cliquer pour agrandir]On aurait pu le configurer ! [cliquer pour agrandir]

 

C'est relativement simple, une icône de statut pour le visiocasque, un bouton pour en ajouter un, un second pour le configurer et des menus sur le bas. On regardera le mode développeurs en dernier, on a commencé par vouloir ajouter un visiocasque, ce qui mène à la page de gestion des périphériques du menu paramètre, ce qui veut dire qu'un simple pilote permettra de les trouver à cet endroit. En cliquant sur paramètres, on se retrouve dans une section dédiée à la réalité virtuelle qui se limite aux réglages audio et micro en plus de pouvoir calibrer l'étalonnage du visiocasque (lorsqu'on en a un, bien évidemment). Comme pour les actuels HTC Vive et Oculus Rift, il faut aussi penser à configurer son visiocasque avant de pouvoir l'utiliser, et c'est là qu'intervient le menu "Exécuter la configuration".

 

Et bim la télémétrie ! [cliquer pour agrandir]Et hop on se met au milieu de la pièce [cliquer pour agrandir]Et paf ça ne fonctionne pas sans visiocasque ! [cliquer pour agrandir]

 

Pas d'outil complexe ici non plus, on entre sa taille en pieds/pouces ou centimètres, on place le visiocasque au centre de la zone d'utilisation et c'est parti. À défaut de casque, on ne pourra cependant pas aller plus loin dans la démonstration de la chose. Cela semble identique à tout autre visiocasque utilisé sans gros dispositif type Lighthouse (Vive) ou Sensors (Rift).

 

Le mode développeur [cliquer pour agrandir]Qui ne fonctionne pas ! [cliquer pour agrandir]

 

En lançant le mode développeur, on peut faire semblant d'avoir un visiocasque. On découvre alors qu'un raccourci permettra de retourner sur le bureau une fois en réalité mixte (si l'on peut voir le clavier) et c'est tout ce que l'on a pu en découvrir. En effet, soit par faute de notre machine virtuelle pas assez performante ou à cause de la jeunesse de l'outil, il ne nous a pas été possible de passer à l'étape suivante. On a toutefois pu jeter un premier coup d'oeil à la plateforme sauce Microsoft et elle a l'air dans l'ensemble assez bien pensée. C'est facile d'accès, les menus collent avec ceux d'un Windows sur moniteur et la partie paramétrage semble assez simple. Est-ce que la chose suffira à convaincre ? Avec des visiocasques prévus pour être bien moins coûteux (on parle d'un prix de départ de $299 qui devrait donner du 369€ chez nous), cela pourrait aider la VR à se démocratiser, à condition que la machine nécessaire ne soit pas trop velue et qu'il y ait du contenu pour aller avec l'arrivée des périphériques. Comme toujours, il est urgent d'attendre !

 Peu nombreux seront ceux qui auront de quoi s'y essayer, mais Microsoft commence à tâter le terrain. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !