Ce n'est pas vraiment un nouveau problème dans cette industrie, mais c'est redevenu un sujet phare ces derniers jours dans le monde du stockage et du SSD en particulier, alors que de nombreuses références de fabricants différents ont été flashées dans le circuit du commerce avec au moins une caractéristique matérielle et logicielle différente des échantillons respectifs testés et commercialisés initialement, avec défauts de communication et de transparence à l'appui.

Plus rarement, l'impact est moindre et le comportement du SSD majoritairement inchangé, mais l'inverse est très vrai aussi et plus commun, ce fut le cas notamment avec le SN550 de WD (qui a échangé la TLC pour de la QLC), le P2 de Crucial (qui n'a pas communiqué sur le mélange QLC/TLC au sein de la série) et le 970 EVO Plus (changement de contrôleur et de la taille du cache pseudo SLC) de Samsung, sans oublier les histoires chez ADATA et Patriot. Visiblement, chaque constructeur qu'il soit producteur comme Samsung ou simple assembleur comme ADATA semble donc avoir été pris en faute au moins une fois ces derniers mois.

 

ssd surprise cdh

 

En vrai, il est à ce jour bien difficile d'évaluer avec justesse l'étendue et la régularité de cette pratique sur le marché, mais qui semble déjà avoir atteint un niveau inacceptable sur le segment mainstream (les pros sont sans aucun doute plus regardants et donc mieux traités). Certes, côté fabricants, ces changements ont certainement d'abord été effectués surtout par nécessité face aux hausses des prix des matières et au manque de semiconducteur, et non pas forcément dans l'idée de vouloir tromper le client (mais ce n'est pas à écarter non plus dans une moindre mesure).

Hélas, l'absence de communication et d'une distinction claire entre l'ancienne et la nouvelle variante d'un modèle en circulation parfois simultanément s'est avérée problématique plus d'une fois, face à des variations de performances parfois suffisamment larges pour que le consommateur final puisse effectivement se sentir lésé, sans oublier le froid que cela n'a pas manqué de jeter sur les relations entre fabricants et testeurs, érodant logiquement aussi la confiance de ces derniers envers les premiers. Au final, tout le monde en sort perdant.

 

En somme, il est évident que les fabricants doivent partager plus d'informations sur ce genre de modifications auprès de la presse et aussi permettre aux testeurs de (re)faire leur travail, d'autant plus s'il s'agit d'un changement majeur affectant le comportement déjà constaté du matériel. Heureusement, un peu comme ce fut le cas suivant les troubles avec les disques durs SMR difficilement identifiables chez les constructeurs de HDD, cette affaire pourrait potentiellement se solder par une avancée positive.

 Tout d'abord, Western Digital a officiellement promis qu'il ne refera plus l'erreur du SN550 et a assuré qu'il fera preuve de plus de transparence dans le cas d'éventuelles futures évolutions matérielles impactant les spécifications publiées, notamment en introduisant le SSD révisé avec un nouveau nom et numéro de série. Il vaut mieux tard que jamais... Au passage, WD permet aussi aux propriétaires d'un Blue SN550 révisé (QLC au lieu de TLC) toujours sous garantie de le retourner s'ils ne sont pas satisfaits des performances et de l'échanger contre un SSD TLC.

Approchés par ExtremeTech, les représentants de Crucial également semblent avoir prêté une oreille assez attentive aux reproches formulés et ont exprimé une volonté d'améliorer la situation. Bien qu'ils n'aient pas été en mesure de donner des solutions immédiatement, ils ont assuré que des discussions auront lieu à ce sujet en interne pour élaborer une nouvelle approche. Il n'y a qu'à souhaiter que l'initiative soit productive.

 

Accessoirement, Intel aussi a été interrogé par les journalistes d'ExtremTech. Le fondeur n'est plus tellement engagé sur le marché du SSD et est d'ailleurs sur le point de s'en retirer officiellement en passant le flambeau à SK Hynix, mais pourrait tout de même y garder un pied dans le cadre d'une nouvelle structure collaborative avec le producteur coréen. En tout cas, Intel est à ce jour le seul fabricant à avoir assuré qu'il n'a pas et n'a jamais modifié les composants d'un SSD déjà commercialisé. Bref, dommage qu'il fallût autant de mots pour commencer à voir l'ombre d'une amélioration, mais gardons espoir pour la fin du SSD surprise ! (Source : ExtremeTech 1 et 2)


Un poil avant ?

Et un partenariat Xilinx/ST Micro, un !

Un peu plus tard ...

Thermaltake ose de nouvelles couleurs pour son NF-A12x... pardon, ToughFan 12 : turquoise et vert !

 Enfin, certains fabricants paraissent faire preuve de bonne volonté pour changer les choses avec les cachotteries de changement de composants des SSD. On y croit ? 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 11 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !