L’interface futex2 avait déjà fait parler d’elle dans nos colonnes : il s’agit d’une nouvelle interface dans le noyau Linux, actuellement en cours de validation, qui permettrait principalement au noyau de modifier son système de synchronisation des applications multithreadées en autorisant l’attente parallèle sur plusieurs objets partagés — les fameux futex — à la fois. La principale application du bouzin étant d’accélérer l’exécution d’application windowsienne via Wine/Proton, il n’est nullement surprenant de retrouver, en autrice des patchs, Collabora, une boite spécialisée dans le noyau du manchot en contrat avec Valve.

 

Or, il semblerait que son arrivée officielle dans le noyau ne soit pas pour tout de suite, ou, tout du moins, pas pour la future version 5.15, dont le créneau d’ajout de patch — nommé merge window, constituant la première étape du cycle de développement d’une nouvelle version de Linux, avant les release candidates — en est déjà à sa moitié. En parallèle, les futex2 en sont à leur seconde version, qui en profite pour repousser les autres améliorations des futex originels (outre l’attente multiple) à une version ultérieure, histoire d’accélérer le processus. Cela n’a, semble-t-il, pas suffi puisque les délais ne permettront vraisemblablement pas de passer en revue, tester, puis intégrer le code avant la fermeture de la merge window. Autrement dit, la fonctionnalité verrait plutôt le jour pour la mouture 5.16, soit début 2022.

 

linux

Tout ce tintouin est également à mettre en relation avec le Steam Deck, la dernière console lancée par Valve qui.. tourne sous Linux et fera ainsi un usage quasi systématique de Proton, et dont les livraisons débuteront en décembre 2021. De quoi y voir un échec annoncé ? Pas vraiment : la maison-mère peut, en attendant, distribuer sa version dans un noyau modifié uniquement sur son OS - c’est déjà d’ailleurs le cas de Liquorix, qui intègre par exemple dans ses releases le patch précédant les futex2, futex-multiple-wait, depuis la 5.2. De quoi fournir de solides preuves de l’efficacité du bousin pour les revues, si tant est que les modifications fonctionnent comme attendu. (Source : Phoronix)


Un poil avant ?

Europe et Semiconducteur, quoi de neuf au front ?

Un peu plus tard ...

Intel pense redevenir compétitif sur ses deux coeurs de marché, CPU et GPU !

Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !