Intel a payé ses retards et balbutiements du 10 nm avec presque 6 ans de CPU à l'architecture Skylake. Si Rocket Lake a esquissé un changement avec les coeurs Cypress Cove, le gros boum est attendu avec Alder Lake. Du moins on le souhaite puisqu'une concurrence saine reste le seul moteur d'innovation, un leadership écrasant n'est jamais bon, qu'il soit rouge ou bleu. Pierre Ferragu, l'analyste, a eu une visio-conférence avec le boss d'Intel, alias Patounet des garrigues. Au jeu des questions-réponses, il est resté vague, avec de grandes promesses, forcément qui n'engagent que lui et l'avenir de sa boite. Il va de soi qu'il ne dira pas le contraire, mais il semblait serein dans ses réponses. Voici un florilège de promesses :

 

We just say about the AMD threat, you know we got to do better products, period!

 

le boss pense donc que la période à venir sera faste pour Intel, avec une reprise du flambeau. Toutefois, AMD a encore des cartes à jouer, comme la mémoire cache 3D, l'architecture Zen 4 et le big.LITTLE Zen 5, autant d'atouts intéressants qui rendront cette lutte féroce.

 

and with that, we see that we are coming into a period where we are going to be very competitive. So we were in a period where we were behind. Now with Ice Lake, Sapphire Rapids, Diamond Rapids, we are in a period where we are going to be very competitive and as we get out to 3 -4 years from now, we see that we will be in sustained leadership again

 

Là, c'est clair, d'ici 3 à 4 ans, la couleur du marché du CPU sera bleue, sur tous les segments, avec des performances de haut vol. Ce qu'il dit ou promet, les tests, y a que ça de vrai !

 

we have our GPU architecture where we are gonna start being in a position to really put pressure on NVIDIA for the first time forever.

 

Arc semble donc bien né, et on peut dire que si les capacités techniques sont équivalentes à celles d'AMD et NVIDIA, alors Intel aura réussi un gros coup, à savoir égaler des boites ayant une infinie plus grande maitrise des GPU. Koduri, qui avait hérité de Vega, puisqu'il n'en était pas le père, devrait récupérer les lauriers qu'on lui a enlevés, lui qui fut accusé à tort des maux d'AMD en matière de GPU. Au final, du blabla, mais l'interview montre un changement d'orientation en matière de communication, plus calme et profil bas, pas agressif et de mauvaise foi comme la tentative échouée de montrer que le 10900K était meilleur en jeu que l'offre Ryzen 5000.

 

intel pat gelsinger


Un poil avant ?

Futex2 : Toujours pas prêts pour la sortie du Steam Deck ?

Un peu plus tard ...

Ventes de jeux vidéo : on ne perd pas le nord !

 Intel a le moral et il pourrait être bien meilleur, d'après pat de velours, une interview comme un chat délicate et mystérieuse ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 22 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !