Il faut reconnaître que Windows 10 ne brille pas particulièrement quand on parle des mises à jours et des redémarrages qui y sont associés. Plus que jamais, Microsoft pousse les mises à jour de Windows afin de forcer leur installation au plus tôt. En théorie, c'est une bonne chose pour ce qui est des patchs et autres mises à jour de sécurités parfois critiques, mais en pratique c'est aussi un problème lorsque ladite mise à jour provoque un redémarrage non voulu, non anticipé, et requiert ensuite un temps plus ou moins important pour finaliser son installation. Combien de durs labeurs auront ainsi été perdus, provoquant frustration, tristesse et énervement ? Microsoft semble toutefois vouloir corriger un tant soit peu le tir.

 

Actuellement, l'installation des mises à jour de Windows 10 consiste en 2 étapes. L'OS commence tout d'abord par installer le nécessaire en arrière-plan et à organiser les nouveaux fichiers, pour ensuite nécessiter un redémarrage du système afin de migrer le contenu de l'utilisateur, installer les nouveaux fichiers de l'OS et mettre à jour les pilotes. Durant la première étape, l'usage du PC est bien évidemment possible, mais avec la deuxième il faut se contenter de faire face à une page de chargement, l'idéal pour une pause café/pipi ou prendre un peu de couleur en plein meeting Powerpoint face au patron.

 

windows 10 nouveau processus maj

 

Selon Microsoft, la première Creator's Update aura ainsi demandé en moyenne 82 minutes "hors-ligne" avant d’être complétée, une durée que la Fall Creators Update a su réduire à 51 minutes. C'est encore bien trop long... Attention, ces moyennes impliquent logiquement tous les systèmes exploitant Windows 10, y compris les machines simplement équipées d'un HDD pour disque principal, forcément ça n'aide pas beaucoup. Mais avec la prochaine grosse mise à jour, la Spring Creator Update, Microsoft aimerait voir ce chiffre descendre à 30 minutes (durant lesquelles le PC est hors-ligne et ne peut-être utilisé).

 

En contrepartie, en échange d'une phase de redémarrage plus courte au cours du processus de mise à jour, plus de travail devra être réalisé en arrière-plan lorsque le PC est actif normalement. Microsoft a ainsi déplacé deux des taches les plus intensives en ressources CPU afin qu'elles prennent place lorsque le PC est "en ligne", attribuant toutefois une priorité basse à celles-ci pour ne pas (trop ?) gangrener les performances. Pour un PC testiboulé (et avec un SSD), ce changement ne devrait apporter aucune différence significative hormis le temps d’installation plus court, mais à voir dans quelle mesure cela affectera l’expérience sur une tablette et un laptop modeste. Malgré tout un pas dans la bonne direction ? À quand les mises à jour ne nécessitant que le temps d'un simple redémarrage pour être finalisées ? (Source : Microsoft)

 

windows 10 logo douche hat sonic

 Et si les mises à jour de Windows prenaient enfin moins de temps ? Voici ce que veut proposer Microsoft avec la prochaine Creator Update ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 8 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !