C'était en décembre 2014, Samsung avait alors lancé la production en masse de puces LPDDR4 8Gb gravée en 20nm. Presque 4 ans plus tard, voici le même coréen désormais prêt à gaver (encore une fois) le marché de la mobilité avec de la DRAM LPDDR5 usinée en 10nm. Il faut se rappeler que le constructeur avait mis le pied au plancher en décembre dernier pour accélérer le développement de la seconde génération de DRAM en 10nm. Cette puce de 8Gb (1 Go) vient s'ajouter au palmarès récent du 10nm de Samsung, aux côtés de la DRAM GDDR6 16Gb dont la production de masse a débutée fin 2017, ou encore la DDR5 16Gb finalisée en février. Attention, il faut se souvenir que la notion de 10nm inclut (hélas) tout ce qui se trouve entre 10 et 19nm.

 

Selon Samsung, cette mémoire en particulière sera parfaite pour alimenter les futurs appareils 5G et ceux déclinés à la sauce "intelligence artificielle". Au moins sur le papier, les performances annoncées sont du premier ordre. La puce 8Gb dont il est question ici devrait ainsi pouvoir s'enfiler près de 6400 Mb/s par pin (soit le maximum planifié pour le futur standard DDR5 du JEDEC), soit 1,5 fois supérieur aux 4266 Mb/s par pin offerts par la mémoire LPDDR4X.

Pour vous donner une autre petite idée, cette version de la LPDDR5 serait donc capable de transférer 51,2Go de données par seconde (en considérant les 64 pins de l'interface de la mémoire) en situation réelle ! Mais en plus de la LPDDR5 6400 Mb/s qui elle fonctionnera à 1,1V, Samsung en a aussi prévu une autre pouvant se contenter de 1,05V et qui fournira en conséquence un débit de 5500 Mb/s un peu plus "sage".

 

samsung lpddr5 dram 10nm

 

Cette hausse des débits accompagnée d'une baisse des voltages minimums requis est bien évidemment le fruit d'un travail d'optimisation et d'amélioration de l'architecture de la mémoire sur plusieurs niveaux. La LPDDR5 introduira également une fonctionnalité lui permettant de baisser automatiquement la tension en fonction de la tâche, un peu à la façon de ce que font déjà les processeurs. Elle profitera aussi d'un deep sleep mode qui ne nécessitera que la moitié de l’énergie demandée par l'idle mode de la LPDDR4X. En tout et pour tout, la LPDDR5 serait donc capable de contenir sa consommation à hauteur d'environ 30%.

Par cette annonce, Samsung confirme aussi que la LPDDR5 a été testée et validée avec succès par lui-même et ses partenaires. Le coréen n'attend maintenant plus que la finalisation imminente du standard (LP)DDR5 par le JEDEC avant de pouvoir démarrer la production en masse de sa première mémoire LPDRR5 10nm et ensuite nous la vendre à prix d'or dans des téléphones à 1000€ ! (Source)

 Toujours en attente de finalisation par le JEDEC, la première LPDDR5 en 10nm de Samsung a été testée et approuvée, et n'attend plus que le feu vert pour se reproduire !  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 12 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !